Marcel Desailly : « Thomas Tuchel ? C'était l'entraineur idéal pour manager Chelsea ! »

Double vainqueur de la Ligue des Champions et doté d'un palmarès long comme le bras, Marcel Desailly (52 ans), pilier des Blues entre 1998 et 2004, a pris quelques minutes pour nous parler de Chelsea à quelques heures de la finale de la Ligue des Champions qui doit opposer les Blues à Manchester City. L'un des consultants phare de BeIN Sports pour l'Euro a évoqué l'apport de Thomas Tuchel, s'est penché sur le cas N'Golo Kanté et nous a confié son pronostic pour la finale.

Marcel Desailly pose aux côtés du trophée de la Ligue des Champions
Marcel Desailly pose aux côtés du trophée de la Ligue des Champions ©Maxppp
La suite après cette publicité

FM : Chelsea est de retour en finale de la Champions League, cela doit forcément vous faire plaisir ?

Marcel Desailly : finale de la FA Cup, finale de la Ligue des Champions, ça fait plaisir. Je suis pour le partage. J’adore le Real Madrid de Zizou, je ne voulais pas que ça soit toujours les mêmes qui gagnent. Liverpool out, Real out, on a aujourd’hui deux équipes qui ont montré patte blanche comme quoi ils étaient amenés à être dans le circuit classique des équipes qui investissent dans le joueur. Ils ont trouvé chacun d’entre eux un coach qui a su développer sa philosophie avec la qualité de joueurs qu’il possédait dans son effectif et ça les amène là.

FM : que pensez-vous de N’Golo Kanté, qui a été incroyable durant les 2 matches face au Real Madrid ?

MD : il a connu quelques périodes difficiles avec Tuchel ou comme Tuchel faisait tourner, il avait subi un petit peu les foudres. Mais je crois que la période qu’il a passé avec Sarri lui a permis vraiment de comprendre qu’il pouvait faire plus que d’être un milieu devant sa défense et à récupérer les ballons. Sarri, rappelez-vous, on ne comprenait pas pourquoi il le faisait jouer à droite, on ne comprenait pas. Et il le laissait aller jouer et naviguer sur le front de l’attaque. Sarri avait compris qu’il avait plus que la qualité simple d’un milieu relayeur et on le voit bien. Il a trois poumons quoi. Il a cette capacité de défendre et en même temps de se projeter vers l’avant.

FM : avez-vous déjà côtoyé un tel joueur durant votre carrière ?

MD : oui j'en ai côtoyé pas mal. On a eu des Edgar Davids, j’ai eu des Claude Makélélé, j’ai eu des Emmanuel Petit, j’ai eu des Patrick Vieira, Demetrio Albertini, il y a eu plein de joueurs, j’ai eu Gennero Gattuso à une époque. Après il a peut être un plus gros volume de jeu, c’est un petit gabarit, donc il est un peu partout à la fois avec une grosse qualité technique. C’est jamais bien de comparer mais il fait partie des très très bons milieux relayeurs que l’on ait pu voir sur un terrain de football.

« Manchester City-Chelsea ? On va se régaler »

FM : Thomas Tuchel est-il le coach qu’il faut pour cette équipe ?

MD : c’est la particularité de Chelsea de réussir à chaque fois d’identifier les coaches… et de les virer aussi parfois. Ils ont fait le coup avec Roberto Di Matteo, ils ont fait le coup avec Avram Grant, avec José Mourinho sur ces différents retours et là Tuchel, c’était le coach idéal pour manager un groupe qui n’était pas un groupe de stars pour justement leur permettre d’acquérir cette culture de la gagne. Et ça a marché. Frank Lampard était peut-être limité parce qu’un peu jeune dans le métier mais au moins le choix des joueurs qui avait été réalisé l’été dernier à savoir Kai Harvetz, Hackim Ziyech, Timo Werner et en ayant les autres aussi comme Tommy Abraham, Olivier Giroud, etc, a prouvé avec Tuchel qu’il y avait un vrai groupe, une vraie énergie. Il a changé un peu le système de jeu, ils étaient à 4, il les a mis à 3, il a renforcé son milieu, il a libéré un peu le front de l’attaque, il joue un peu en contre-attaque, ils savent bien défendre. L’importance du coach est primordiale dans la réussite d’une équipe. Et Chelsea, c’est le bon exemple.

FM : vous les voyez gagner samedi soir face à Manchester City ?

MD : on aimerait tous que Chelsea gagne forcément (rires). Après je suis ravi de cette finale. Depuis le temps qu’on attendait Manchester City en finale. Chelsea, ça fait depuis 2012 et leur victoire face au Bayern qu’ils n’ont pas été en finale. Ce sont des nouveaux visages avec une opposition de style quand même, même si les deux équipes savent très bien défendre. City aime avoir la possession, Chelsea un peu moins puisque les Blues sont plus dans un comportement de contre-attaque. Donc on va forcément voir un beau match. S’il n’y a pas d’expulsé rapidement, on va forcément voir un match avec beaucoup de buts et on va se régaler.

Plus d'infos

Commentaires