Arsenal : Unai Emery et la barrière de l'Anglais

Unai Emery lorsqu'il entraînait Arsenal
Unai Emery lorsqu'il entraînait Arsenal ©Maxppp

Après une première saison en demi-teinte sur le banc d'Arsenal (finale de Ligue Europa, 5e place en Premier League), Unai Emery n'a pas survécu à l'exercice 2019-2020. Le technicien de 48 ans a en effet été limogé le 29 novembre dernier alors que les Gunners restaient sur une série d'une victoire en neuf matches à l'époque. Souvent moqué ou pointé du doigt pour son accent très prononcé ainsi que sur ses difficultés à parfois s'exprimer avec la langue de Shakespeare, comme c'était déjà le cas avec celle de Molière lors de son passage en Ligue 1, l'ancien coach du PSG a évoqué cette barrière de la langue lors d'un entretien accordé au Guardian.

«J'avais un niveau d'Anglais décent mais j'avais besoin de m'améliorer. Quand les résultats sont mauvais, ce n'est pas pareil. Vous ne disposez pas de la profondeur linguistique pour vous expliquer. Prenez par exemple, la formule "good ebening". D'accord, ça se dit "good evening" (bonsoir, ndlr). Mais quand je le prononçais de la sorte (good ebening) après une victoire, c'était marrant. Quand je disais cela après avoir perdu, c'était (perçu comme) une honte», a ainsi confié Unai Emery, qui est également revenu sur le mystérieux et épineux cas Mesut Özil lors de son passage à Arsenal, au quotidien britannique.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires