Ces joueurs prêtés qui cartonnent loin de leur club

Barrés par une concurrence démentielle, en perte de confiance ou tout simplement trop tendres, certains joueurs optent pour un prêt afin d'obtenir plus de temps de jeu. Un choix risqué qui peut cependant s'avérer payant. Retour sur ces éléments prêtés qui illuminent, loin de leur club, cette première partie de saison 2021-2022.

Giovanni Simeone, Pablo Sarabia et William Saliba.
Giovanni Simeone, Pablo Sarabia et William Saliba. ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ailleurs, l'herbe est toujours plus verte. L'expression, revêtant parfois l'habit de vérité immuable, a de quoi laisser songeur tant son sens caché a souvent tendance à confirmer l'effet d'optique trompeur laissé par ce dicton populaire. Pourtant, force est de constater que pour certains footballeurs, ce vert tendre, scintillant et espéré - issu d'un terrain de football qui, pour la beauté de l’image, se voit régulièrement saupoudré d’engrais azotés et abondamment arrosés - ouvre parfois d'étincelants nouveaux horizons. Un focus hivernal aux allures de voyage nous amenant, dès lors, à parcourir l'Europe dans le but de retracer ces audacieux défis entamés l'été dernier. À ce titre, embarquons, tout d'abord, avec Giovanni Simeone. «Je traverse un excellent moment. J'ai tellement travaillé, je suis content parce que j'ai trouvé mon équilibre. Tout se passe bien, j'ai autour de moi des partenaires qui donnent tout, ce que j'apprécie énormément. Cela me donne de l'énergie et de la confiance», déclarait récemment le goleador des Mastini.

Arrivé à destination de Vérone sous la forme d'un prêt payant (1,5 M€) avec option d'achat (11 M€) en provenance de Cagliari, l'international argentin (5 sélections, 1 but) s'est parfaitement fondu au nouveau décor du Marcantonio-Bentegodi. Car chez les Simeone, le football, c'est dans le sang. Diego, champion d'Espagne en titre, mène de main de maître, depuis décembre 2011, l'Atlético de Madrid, un des clubs où il a d'ailleurs excellé lorsqu'il était joueur. Et depuis le début de la saison, son fils Giovanni retrouve le chemin de la très grande forme. Révélé à River Plate puis Banfield, l'attaquant argentin a déjà brillé en Italie, du côté de la Fiorentina, du Genoa et donc de Cagliari. Mais que dire de son arrivée dans le nord de l'Italie. 12 réalisations, 3 passes décisives en 18 matches de Serie A, le natif de Madrid, troisième meilleur buteur du championnat derrière Ciro Immobile (13) et Dusan Vlahovic (16), se régale et a largement contribué à la treizième place des Gialloblu. Mention spéciale également à Beto prêté par Portimonense à l'Udinese et auteur de 7 buts en 16 matches dans le championnat italien lors de ces six premiers mois.

Giovanni Simeone cartonne à Vérone, «Grizou» se relance !

Et il n'y a pas qu'en Italie où les joueurs retrouvent un bonheur certain dans le prêt. En Espagne, l'exemple le plus frappant est sans doute celui de Willian José (30 ans). En perte de temps de jeu du côté de la Real Sociedad, le natif de Porto Calvo avait connu un premier prêt non concluant chez les Wolves à l'hiver dernier (un petit but et une seule passe décisive en 18 matches toutes compétitons confondues). Une nouvelle fois prêté par les Txuri-urdinak, cet été, l'attaquant brésilien fait depuis les beaux jours du Bétis. Grand artisan de la surprenante troisième place des Verdiblancos en championnat, le buteur de 30 ans, sous contrat avec la Real jusqu'en juin 2024, comptabilise d'ores et déjà 6 buts et 5 passes décisives en 20 matches toutes compétitions confondues et apparait dès lors comme un cadre indiscutable des Heliopolitanos, bien installés sur le podium.

Toujours en Liga, notons également la certaine renaissance d'Antoine Griezmann, prêté par le FC Barcelone à l'Atlético de Madrid. De retour chez les Colchoneros après un passage plus que contrasté en Catalogne, l'attaquant international français (102 sélections, 42 buts) retrouve certaines couleurs que ce soit avec les Bleus ou sous le maillot des Rojiblancos. Avec l'Atleti, Grizou a ainsi déjà planté à trois reprises en championnat, des réalisations accompagnées de deux passes décisives et d'un rendement plus qu'intéressant en Ligue des Champions. Qualifiés pour les huitièmes de finale où ils retrouveront Manchester United, les hommes de Diego Simeone peuvent notamment remercier Griezmann, très performant lors de la phase des poules (4 buts, 1 passe décisives en 5 rencontres) et essentiel lors du match couperet remporté face à Porto (3-1 avec une passe décisive et un but pour le natif de Mâcon).

En Ligue 1, de nombreux joueurs prêtés s'expriment aussi parfaitement et, à ce titre, l'Olympique de Marseille n'est pas en reste. Auteurs d'un mercato estival XXL, les Phocéens se sont par ailleurs renforcés par l'intermédiaire de différents prêts. Si le bilan d'un Cengiz Ünder, sous contrat avec l'AS Roma jusqu'en juin 2023, reste mitigé bien qu'honorable (5 buts, 1 passe décisive en 19 matches toutes compétitions confondues), le nom de William Saliba défraie quant à lui la chronique. Depuis son arrivée en prêt depuis Arsenal, le défenseur olympien aligne les titularisations. Avec 23 matchs joués, il est d'ailleurs l'un des joueurs les plus utilisés par Jorge Sampaoli. Et pour cause, l'international espoir brille pour son calme, son autorité et sa qualité de sa relance. En quelques mois, le natif de Bondy s'est tout simplement révélé comme le patron de la charnière centrale marseillaise, meilleure défense du championnat.

La Ligue 1 se prête bien au jeu !

Une réussite qui peut notamment être illustrée statistiquement puisque l'ancien stéphanois est, aujourd'hui, le joueur qui a tenté et réussi le plus de passes (1313/1395) cette saison dans l'élite. De quoi lui offrir une place, méritée, dans l'équipe type de la mi-saison. Et que dire de Mattéo Guendouzi (22 ans), également prêté par les Gunners. Après un passage plus ou moins concluant du côté du Hertha Berlin la saison dernière, le milieu de terrain originaire de Poissy impressionne dans l'antre du Vélodrome. Cheveux aux vents, l'international français (1 cap) multiplie les chevauchées et semble parfaitement coller à l’ADN de l’OM. Pièce maitresse de l'entrejeu marseillais, l'ancien Merlu fait preuve d'un caractère affirmé qui plaît autant aux supporters olympiens qu'à son entraîneur. Auréolé d'une première sélection avec les Bleus, il compte, par ailleurs, 2 buts et 4 passes décisives en championnat.

Bien lotis au rang des joueurs prêtés, les Phocéens peuvent également s'appuyer sur un gardien performant avec l'arrivée de Pau Lopez. Débarqué sur la Canebière avec une épaule en vrac, le portier espagnol, prêté par l'AS Roma, s'est, en effet, progressivement imposé comme un titulaire indiscutable. 19 matches joués toutes compétitions confondues et 10 clean sheets, de quoi reléguer, s'il vous plait, Steve Mandanda sur le banc des remplaçants. Dans cette optique, mention spéciale également pour Ivo Grbic. Au même poste, le portier lillois, prêté par l'Atlético de Madrid, avait la lourde tâche de remplacer Mike Maignan, parti à Milan. Et malgré la 8e place de son équipe, force est de constater que la mission est en partie réussie pour le jeune croate. Auteur de 5 clean sheets depuis le début de la saison, celui qui est sous contrat avec les Colchoneros jusqu'en juin 2024 s'est surtout montré particulièrement décisif dans la qualification du LOSC pour les 8es de finale de Ligue des champions.

Enfin et avant de poursuivre notre tour d'Europe, le RC Lens peut lui aussi se targuer de compter dans ses rangs un prêt concluant en la personne d'Arnaud Kalimuendo. Prêté par le Paris Saint-Germain pour la deuxième saison de suite, le jeune attaquant de 19 ans continue de s'épanouir pleinement sous le maillot artésien. Après une première saison complète (31 matchs, 8 buts, 6 passes), le natif de Suresnes enchaîne et compte déjà 6 buts en 17 rencontres. Titulaire la plupart du temps dans une équipe du haut de tableau (9e), l’international espoirs français reste notamment sur deux buts en deux matchs avant la trêve hivernale. En fin de saison, celui est qui est sous contrat avec les Parisiens jusqu'en juin 2024 devrait cependant quitter le Nord puisque les Sang et Or ne disposent d'aucune option d’achat. Dans l'antichambre de la Ligue 1, Thierno Baldé (19 ans) s'éclate lui-aussi dans la peau de joueur prêté. Cédé, sans option d'achat, jusqu'à la fin de la saison au Havre, le défenseur du PSG, sous contrat jusqu'en juin 2023, est tout simplement la révélation du club normand en ce début de saison.

Pablo Sarabia rugit à nouveau avec les Leões !

Avec la deuxième meilleure défense de Ligue 2 (13 buts encaissés), les Havrais pointent à une encourageante sixième place et celui qui a récemment été récompensé d'une première avec l'équipe de France U20 en est, à ce titre, l'un des grands artisans. Auteur de 16 matches toutes compétitions confondues, le natif de Villeneuve-Saint-Georges, du haut de ses 1m82, s’est tout simplement imposé comme un titulaire indiscutable dans le couloir droit de la défense havraise. Prêté par Lorient à Kasimpasa (D1 turque), où évolue aussi Valentin Eysseric, Umut Bozok (25 ans) retrouve, lui-aussi, le chemin des filets et le goût du terrain. Buteur le jour de Noël face à Altay (2-0) en Championnat, l'ancien Nîmois compte désormais 8 réalisations en Süper Lig et pointe ainsi à la cinquième place du classement des buteurs. De quoi presque oublier ses quatre offrandes toutes compétitions confondues.

En Premier League, un autre joueur s'exprime aussi parfaitement grâce au prêt : Conor Gallagher. À 21 ans, le jeune milieu anglais a, en effet, trouvé sa place avec le Crystal Palace de Patrick Vieira où il est prêté par Chelsea. Doté d'une très belle technique, capable de conserver le ballon ou encore de jouer dans les petits espaces, celui qui revient de loin après une opération pour des problèmes de cœur est même parfois comparé au légendaire Frank Lampard. Vainqueur de la Coupe du monde U17, capitaine à de nombreuses reprises dans toutes les catégories jeunes des Blues, le milieu de terrain ne passe, en tout cas, pas inaperçu et réalise un début de saison étincelant. Pièce maitresse du système des Eagles, dixièmes en championnat, le natif d'Epsom enchaîne les titularisations et compte d'ores et déjà 6 buts et 3 passes décisives en 18 matches toutes compétitions confondues. Talentueux, fort d'une belle vision du jeu et d'une lourde frappe, l'ancien de Charlton ou encore de West Bromwich Albion s'est même vu récompensé par Gareth Southgate d'une première sélection avec les Three Lions en novembre dernier (victoire 10-0 contre Saint-Marin dans le cadre des éliminatoires à la Coupe du Monde 2022).

Enfin, partons au Portugal où Pablo Sarabia (29 ans), barré par la concurrence et prêté sans option d'achat par le Paris Saint-Germain, revit pleinement sous le maillot du Sporting. Sur la lancée d'un dernier Euro abouti avec la Roja, le milieu offensif espagnol semble, en effet, parfaitement se fondre au décor de son nouveau club et jouit d'une belle popularité parmi les fans lisboètes et ses dirigeants. Titularisé comme ailier gauche ou ailier droit, l'ex-Sévillan brille ainsi avec les Lions, toujours invaincus et à égalité de points avec le FC Porto en tête. En 23 matchs, toutes compétitions confondues, le gaucher de 29 ans présente, à ce titre, une fiche statistique flatteuse avec 7 buts et 5 passes décisives. Tout aussi performant en Ligue des Champions, le Madrilène a, par ailleurs, largement contribué à la qualification des Portugais pour les 8es de finale de la compétition où ils retrouveront Manchester City. Une renaissance qui pousse alors le club lisboète à se positionner pour le conserver à l'issue de la saison mais la concurrence s'annonce féroce.

Plus d'infos

Commentaires