ASSE : la piste cambodgienne prend du plomb dans l'aile

Geoffroy Guichard
Geoffroy Guichard ©Maxppp

Candidat déclaré au rachat de l'AS Saint-Étienne en compagnie de l'homme d'affaires Olivier Markarian (50 ans) et Terrapin Partners, le fonds d'investissement américain géré par Nathan David Leight (60 ans), le prince du Cambodge Norodom Ravichak (47 ans) a déjà dévoilé ses plans ambitieux pour l'ASSE mais à en croire les informations révélées par le quotidien L'Equipe, les choses pourraient se compliquer pour SAR Ravichak et ses associés chinois. Désireux de céder le club stéphanois avant la fin de cette année civile, Roland Romeyer et Bernard Caïazzo ont ainsi fait appel à KPMG. Mandaté par l'AS Saint-Étienne pour étudier les dossiers de reprise, le cabinet anglo-néerlandais d'audit et de conseil semble pourtant relativement frileux par rapport à la candidature cambodgienne.

La suite après cette publicité

Et pour cause, KPMG n'a toujours pas transmis les codes à Norodom Ravichak afin d'accéder à la data Room, un préalable indispensable avant de présenter une offre chiffrée aux dirigeants stéphanois. En effet, cette chambre des données, virtuelle et sécurisée, permet de visualiser l'ensemble des documents du club et de se faire une idée précise de la santé globale des Verts (fiscale, sociale, économique... etc). Alors que le potentiel acquéreur cambodgien pensait découvrir la comptabilité du club avant la fin de semaine, il semble désormais peu probable que ses espérances soient satisfaites. Un signal fort envoyé de la part de KPMG qui semble donc considérer le projet de rachat initié par Norodom Ravichak comme pas assez solide. À noter enfin qu'Olivier Markarian est entré dans cette data Room depuis ce vendredi. C'est également le cas de Terrapin Partners, déjà candidat au rachat des Verts en 2018. En définitive, le cabinet d'audit semble attendre plus de garanties de ce projet asiatique et si ces dernières tardaient à arriver, les ambitions du prince cambodgien - laissant les Verts rêveurs ces derniers jours - pourraient définitivement être entérinées.

Plus d'infos

Commentaires