LOSC : les vérités de Gérard Lopez sur le mercato

Discret depuis le début du mercato, Gérard Lopez a répondu à tous les sujets chauds concernant son club comme les négociations autour d'Osimhen ou encore la DNCG, qui vient encore mettre en doute les finances du LOSC.

Gérard Lopez avant un match du LOSC en Ligue 1
Gérard Lopez avant un match du LOSC en Ligue 1 ©Maxppp

La nouvelle a fait grand bruit cette semaine. Comme la saison passée, le LOSC a vu la DNCG retoquer ses comptes. Elle demande des documents supplémentaires avant de permettre au club du Nord de valider sa saison. RMC indiquait même quelques précisions dans ce dossier épineux. Les Dogues doivent trouver 150 M€ rapidement sous peine de voir leur avenir être inquiété. Heurement, le duo Victor Osmihen-Gabriel doit prendre très prochainement la direction de Naples contre un chèque d'environ 100 M€. Encore faut-il que le Nigérian veuille bien rejoindre l'Italie, lui qui hésite encore, comme nous vous le révélions aujourd'hui.

La suite après cette publicité

Le transfert semble tout de même être en bonne voie, ce qui serait une bonne nouvelle pour les finances du LOSC. « On a eu plusieurs offres pour Victor. On a beaucoup échangé. On s’entend bien et il a une vie extraordinaire. Il m’a demandé et je lui ai donné le nom du club qui à nos yeux lui correspond le mieux. Et de par son style de jeu, l’entraîneur et la progression qu’il envisage » a expliqué Gérard Lopez dans les colonnes de la Voix du Nord ce samedi. Le président du club ne semble d'ailleurs pas plus inquiet que cela, malgré l’œil insistant de DNCG. Il n'a même pas souhaité répondre à ce thème, argumentant simplement qu'il s'agit d'une question de temps et de transferts qui doivent se boucler.

Lopez ne s'inquiète pas pour la DNCG

Il devra aussi sans doute faire avec la décision de la FIFA, qui souhaite mettre fin pendant un mois à la fenêtre des transferts en France afin de ne pas dépasser le quota des 12 semaines de mercato. «Tous les clubs en France doivent subir une telle décision. Mais ça rajoute surtout de l’administratif, du boulot, des clauses. On va pouvoir faire venir des joueurs mais il faut mettre en place des contrats intérimaires. Ils pourront s’entraîner car les clubs vendeurs vont vous les laisser mais les vrais transferts sont actés à la FIFA quand ils rentrent dans le TMS (la plateforme enregistrant les transferts entre clubs, ndlr).»

Une fois la DNCG, puis les difficultés de calendrier de mercato digérées, le LOSC va pouvoir refermer quelques dossiers et poursuivre sa politique de trading. Le jeune Isaac Lihadji (18 ans) a déjà débarqué libre de tout contrat en provenance de l'OM et ce n'est sans doute pas terminé. La presse néerlandaise parle d'un accord avec les dirigeants lillois et ceux de l'Ajax pour le défenseur central Sven Botman (20 ans). Ce dernier viendrait remplacer Gabriel, alors que le successeur d'Osimhen n'est pas loin d'être trouvé puisque selon nos informations, un terrain d'entente a été trouvé avec Fluminense pour Marcos Paulo.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires