Ligue 1/Ligue 2 : les présidents de club veulent faire baisser les salaires des joueurs

Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG
Nasser Al-Khelaïfi, le président du PSG ©Maxppp

La crise économique frappe toujours l'économie du football. Elle s'est même amplifiée par le défaut de paiement de Mediapro à l'automne. En attendant d'avoir un nouveau diffuseur officiel, les clubs se bougent pour tenter de trouver des solutions, autres que des emprunts. L'un des axes d'attaques des différentes directions de Ligue 1 et de Ligue 2, c'est la baisse des salaires des joueurs. Selon L'Equipe, une réunion doit avoir lieu demain au siège de la ligue entre entre Jean-Pierre Caillot (Reims), Jean-Michel Aulas (OL), Marc Keller (Strasbourg), Loïc Féry (Lorient) et Christian Leca (Ajaccio) en tant que représentants des clubs professionnels, l'Union Nationale des Foobtalleurs Professionnels (l'UNFP, le syndicat des joueurs), et probablement le président de la LFP Vincent Labrune et son directeur général Arnaud Rouger.

La suite après cette publicité

Les discussions s'annoncent tendues car, même si les compétitions ont lieu et qu'il n'y a plus recours au chômage partiel, la machine économique n'est pas repartie et les différents clubs sont dans le rouge. Les présidents souhaiteraient trouver un accord-cadre permettant de faire baisser les salaires des joueurs jusqu'à 30 %. Un ordre de grandeur correspondant à la somme que devait verser Mediapro jusqu'en 2024 et que ne mettra pas le ou les nouveaux diffuseurs. D'ailleurs, tant que ces derniers ne sont pas positionnés, il n'y a aura aucune visibilité économique. Cette réunion est probablement le début d'un long bras de fer. En attendant une issue incertaine, les clubs ont déjà entrepris des solutions comme le gel des primes, des clauses anti-covid ou encore le lissage des salaires.

Plus d'infos

Commentaires