William Gallas dézingue Arsenal sur le choix Ben White

Ben White sous les couleurs d'Arsenal
Ben White sous les couleurs d'Arsenal ©Maxppp

Treizième de Premier League après cinq journées, Arsenal déçoit cette année encore. Et pourtant, les Gunners ont, sous la houlette de leur directeur sportif Edu, dépensé (presque) sans compter cet été. Un mercato XXL bouclé sur un total de 165 millions d'euros, pour des joueurs tels que Nuno Tavares, Albert Sambi Lokonga, Takehiro Tomiyasu, Aaron Ramsdale ou Martin Odegaard. Mais la recrue la plus chère de l'été se nomme Ben White. Le défenseur international anglais (2 sélections) a été acheté plus de 58 millions d'euros à Brighton. Une somme importante pour un défenseur central qui a encore tout à prouver. C'est en tout cas l'avis de William Gallas. L'ancien international français, passé chez les Gunners de 2006 à 2010, n'a pas été tendre avec ses anciens partenaires.

La suite après cette publicité

Dans une interview reprise par le Mirror, l'entraîneur des défenseurs de jeunes du Zalaegerszeg TE FC, en première division hongroise, a déclaré avoir «du mal à comprendre pourquoi Arsenal a dépensé 50 millions de livres sterling pour un joueur qui doit encore faire ses preuves au plus haut niveau et qu'en même temps Manchester United peut dépenser environ 40 millions de livres sterling pour Varane.» William Gallas a ensuite renchéri. «Vous devez m'expliquer comment c'est possible. Peut-être que c'est en partie parce que Ben White est anglais. Varane est un joueur d'une autre classe que Ben White. Ben White est encore jeune. Comme je l'ai dit, il n'a encore rien prouvé. Comment pouvez-vous mettre un prix de 50 millions de livres sterling sur lui, vous savez ? Je le respecte. Je ne le connais pas. Je le respecte et j'espère qu'il sera un grand joueur, mais il n'a encore rien prouvé. Vous ne pouvez pas comparer Ben White et Varane, je suis désolé. Ce n'est pas possible. Ce n'est pas parce que c'est un compatriote français que je parle comme ça,» a-t-il ajouté. «Il vient du Real Madrid. Il ne vient pas de Brighton, avec tout le respect que je leur dois».

Plus d'infos

Commentaires