Manchester United : le coup de pression d'Ole Gunnar Solskjaer

Relégué à la place des seconds rôles en Premier League et distancé dans la course à la Ligue des Champions, MU est à la peine. Et pour son coach, le rendement offensif doit s'améliorer.

Ole Gunnar Solskjaer, coach de MU
Ole Gunnar Solskjaer, coach de MU ©Maxppp

Sixième du classement de Premier League, à cinq points du Big Four synonyme de Ligue des Champions, Manchester United risque encore une fois de ne pas disputer la prochaine édition de la coupe aux grandes oreilles. Déjà privé de la lutte pour le titre, le club entraîné par Ole Gunnar Solskjaer ne peut plus se contenter de jouer les seconds rôles. Et si le retour de blessure de Paul Pogba et son association avec le Portugais Bruno Fernandes fait saliver, les Red Devils ont bien compris que l’un des problèmes majeurs de l’équipe est le bilan offensif.

La suite après cette publicité

Arrivé au club en 2015, Anthony Martial (24 ans) réalise sa meilleure saison du point de vue comptable (18 buts inscrits en 36 matches, toutes compétitions confondues). Avec Marcus Rashford, le Français pointe au sixième rang des meilleurs buteurs de Premier League cette saison (14 réalisations). Mais pour Ole Gunnar Solskjaer, l’attaque de MU n’est pas assez performante.

Solkjaer veut des buteurs performants

Avec 48 buts marqués en championnat, la formation mancunienne affiche un total inférieur à ceux des autres ténors (77 pour City, 70 pour Liverpool, 59 pour Leicester, 55 pour Chelsea, 50 pour Tottenham). Une situation qui a poussé le coach mancunien à mettre un petit coup de pression à ses buteurs. « A Manchester United, vous avez besoin de concurrence à chaque poste. Si vous pensez que vous avez un droit divin pour jouer chaque match et que nous n’allons pas chercher des joueurs pour vous remplacer, vous êtes dans l’erreur », a-t-il déclaré dans des propos rapportés par Skysports.

« J’ai longtemps été attaquant de ce club et Teddy Sheringham est arrivé. Dwight Yorke, Ruud van Nistelrooy et Wayne Rooney sont venus aussi. Vous devez toujours chercher à vous améliorer. Si les joueurs ne progressent pas, nous devrons aller voir ailleurs parce que nous devons être meilleurs à ce niveau. Nous sommes très loin de là où nous devrions être. » Un petit coup de pression en bonne et due forme, même si le Norvégien a quand même réaffirmé qu’il maintenait sa confiance en ses attaquants. « Ils savent que j’ai confiance en eux, ils savent aussi que je veux le meilleur pour l’équipe. Mais ils savent que je dois prendre des décisions pour l’équipe et le club. » A bon entendeur...

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires