Atlético de Madrid : Antoine Griezmann n'y arrive toujours pas

Toujours muet avec l'Atlético depuis son retour, Antoine Griezmann a surtout vécu une rencontre encore très neutre lors de la victoire arrachée par les siens à Getafe (2-1).

Antoine Griezmann cherche encore ses marques
Antoine Griezmann cherche encore ses marques ©Maxppp
La suite après cette publicité

L'Atlético de Madrid a eu chaud encore une fois. Malmenés en banlieue madrilène par Getafe ce mardi soir, les Matelassiers l'ont emporté sur le fil 2-1 grâce à Luis Suarez dans les arrêts de jeu et conservent la tête de la Liga. Comme la saison passée et comme contre l'Espanyol il y a dix jours (victoire 2-1), c'est le "Cholo-time" qui a fait la différence. D'abord mené au score, le club de Diego Simeone a été bien aidé par l'expulsion de Carles Aleña à 15 minutes du terme pour inverser la situation. À dix contre onze, les Azulones ont fini par craquer par deux fois.

Le Pistolero n'en demandait pas tant, lui qui était en train de vivre un match très compliqué pour, au final, s'en tirer avec un doublé (78e, 90e+1), et offrir la victoire aux siens. Le contraste avec Antoine Griezmann est d'ailleurs saisissant. Positionné en soutien de l'Uruguayen, le Français a encore vécu un match très quelconque, malgré une certaine volonté. On l'a vu frapper deux fois au but, toucher assez peu de ballons au final (36 en 67 minutes de jeu pour 11 perdus) et remporter 4 duels sur 6. Depuis son retour sous forme de prêt avec option d'achat, il n'a toujours pas trouvé le chemin des filets.

Simeone demande du temps

Des statistiques qui en disent long sur son manque d'influence dans le jeu de son équipe. «C'est normal, l'a défendu Diego Simeone en conférence de presse après la rencontre. Il est très enthousiaste à l'idée de revenir et est en train de s'adapter à ce nouvel Atlético, qui n'est pas celui dans lequel il était, mais je ne doute pas que ce sera ce à quoi nous nous attendons.» Le coach argentin laisse du temps à son "Petit Prince", mais le constat est encore cruel. C'est en l'absence de Griezmann et une fois en supériorité numérique que l'Atlético a renversé le match.

D'autant que la concurrence notamment chez les attaquants est féroce chez les Colchoneros. «Cunha est arrivé récemment, il n'a pas eu de pré-saison. Correa est arrivé avant de commencer la Liga, il a très bien joué. Il retrouve sa continuité. Luis (Suarez) a fait son retour tardivement mais il revient bien. Griezmann, avec ce retour qui lui était si cher, est sur le point de redevenir le joueur qu'il était. João Félix n'était pas titulaire depuis quatre ou cinq mois. Il faut travailler et attendre. N'importe qui aurait sorti Suarez dans ce match et Suarez a marqué.» Griezmann a encore du travail avant de retrouver la forme qui le guidait lors de son premier passage dans la capitale madrilène.

Plus d'infos

Commentaires