LFP : les mesures de Vincent Labrune pour révolutionner le football professionnel français

Dans un désir de redorer le blason du football français, le patron de la LFP a décidé de mener un vaste chantier pour réformer le football professionnel.

Vincent Labrune avant une rencontre entre l'OM et Sochaux
Vincent Labrune avant une rencontre entre l'OM et Sochaux ©Maxppp

Ces derniers temps, le football français et la Ligue 1 en particulier ont davantage fait sourire plutôt qu’autre chose. Entre le fiasco des droits TV avec Mediapro, les négociations houleuses avec Canal+, l’arrivée inattendue d’Amazon ou encore les récents incidents en tribune, la Ligue en a vu de toutes les couleurs.

La suite après cette publicité

Mais avec l’arrivée massive de stars internationales, la LFP souhaite redorer son blason. Et sans doute rattraper son retard sur les autres Ligues. Pour ce faire, RMC Sport annonce que son président, Vincent Labrune, va mettre en place plusieurs groupes de travail qui seront dédiés à divers sujets tels que la valorisation du produit, l’arbitrage, le dialogue social et la gouvernance.

NAK, Rivère, Caillot et Nicollin envoyés au front

Personnage très présent du football français et nouveau président de l’ECA, Nasser Al-Khelaïfi devrait prendre la tête du groupe chargé de la valorisation du produit. La mission du patron du PSG sera donc de développer la LFP à l’international et, à moyen terme, d’augmenter les recettes liées aux droits TV (ils rapportent actuellement 80 M€ par an jusqu’en 2024).

RMC Sport poursuit et révèle que le président niçois Jean-Pierre Rivère s’occupera du volet « arbitrage ». Sa principale mission sera d’obtenir auprès de l’IFAB (International Football Association Board) l’autorisation pour diffuser le son des conversations des arbitres en direct ainsi que les échanges avec la VAR.

Enfin, Jean-Pierre Caillot (Reims) et Laurent Nicollin (Montpellier) s’occuperont respectivement du dialogue social et de la gouvernance. Le Rémois devra notamment étudier plusieurs dossiers chauds tels que l’allongement de la durée du premier contrat professionnel ainsi que les mises en place éventuelles d’un salary cap et d’une taxe de luxe. Bref, tout un programme !

Plus d'infos

Commentaires