Coronavirus : Carlo Ancelotti prévient sur les changements à venir dans le foot

Depuis plus de deux semaines, le football anglais est à l'arrêt après que Mikel Arteta, l'entraîneur d'Arsenal, a été testé positif au coronavirus. La Premier League a depuis repoussé la reprise de son championnat et suspendu ses matches jusqu'au 30 avril minimum, alors que le fantôme d'une saison blanche plane au-dessus du championnat le plus puissant de la planète. A en croire Carlo Ancelotti (60 ans), l'entraîneur d'Everton, le monde du football soit surtout s'attendre à de nombreux changements liés à la crise sanitaire que traverse le monde ces dernières semaines.

«Nous vivons une vie à laquelle nous n'étions pas habitués et qui nous changera profondément. J'espère que cela nous changera tous, en commençant par le football. L'économie changera à tous les niveaux. Les droits TV auront une valeur moindre, les joueurs et entraîneurs gagneront beaucoup moins, les billets coûteront moins cher parce que les gens auront moins d'argent. Préparons-nous à une contraction générale. La santé est prioritaire, tout le reste est secondaire. Klopp (l'entraîneur de Liverpool) m'a dit qu'avoir disputé Liverpool-Atlético de Madrid (2-3 a.p., le 11 mars en 8e de finale retour de la Ligue des champions) dans ces conditions était un acte criminel. Le football est la dernière de mes préoccupations, si on peut finir la saison, c'est bien, sinon, amen. Ce sont des conneries de dire qu'il faudra trois semaines de préparation. C'est une blague. La préparation est un faux mythe. L'été, après huit jours, on est déjà en voyage en Orient ou aux États-Unis. On s'entraîne en jouant. L'important est que la date de reprise soit la même pour tous», a confié le technicien italien des Toffees au Corriere dello Sport ce samedi.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires