Bordeaux : la Suisse ne comprend pas le choix de Vladimir Petkovic

Les Girondins de Bordeaux sont tombés d'accord avec Vladimir Petkovic. Un choix qui étonne et détonne en Suisse.

Vladimir Petkovic est le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux
Vladimir Petkovic est le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux ©Maxppp

Gérard Lopez, officiellement intronisé patron des Girondins de Bordeaux ce vendredi, ne perd pas de temps. L'homme d'affaires hispano-luxembourgeois a trouvé son nouvel entraîneur. Il s'agit de Vladimir Petkovic. Un accord a été trouvé avec le technicien, mais l'Association Suisse de Football, avec qui il est sous contrat jusqu'en décembre 2022, reste encore à convaincre.

La suite après cette publicité

De l'autre côté du Lac Léman, on considère que l'affaire est déjà presque entendue. Le Temps se penche sur les possibles successeurs de l'entraîneur sur le banc de la Nati, de Marcel Koller à Mauro Lustrinelli, alors que Lucien Favre a d'ores et déjà décliné l'invitation. Ailleurs, c'est l'étonnement qui règne, «Bordeaux n’ayant rien d’un grand club européen ou d’une adresse prestigieuse», lâche par exemple Le Matin dans son édition du jour.

La mauvaise réputation

Stéphane Grichting, ancien pensionnaire de l'AJ Auxerre (2002-2012) et ex-international suisse (45 sélections, 1 but), a avoué sa surprise dans les colonnes du quotidien local. «Il s’apprête à débarquer dans un club qui était proche du dépôt de bilan il y a deux mois, qui a pas mal souffert ces dernières années et qui vient d’être repris par quelqu’un (Gérard Lopez, ndlr) qui ne possède pas spécialement une bonne réputation», a-t-il expliqué, espérant que le coach avait demandé des garanties.

«Je l’espère. Ça va être un challenge excitant pour lui. Mais Bordeaux reste un club qui peut vite basculer dans le rouge et l’instabilité…», a-t-il glissé même s'il comprend son envie de vouloir retrouver un poste à temps plein et l'adrénaline du quotidien du football de club. Mais après un quart de finale historique à l'Euro 2020 et une qualification aux dépens de la France championne du monde en titre en 8es, les observateurs suisses attendaient sans doute mieux pour Vladimir Petkovic...

Plus d'infos

Commentaires