OL-OM : la LFP regrette la reprise du match

Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium
Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium ©Maxppp
La suite après cette publicité

La LFP prend la parole. Alors que l'Olympico entre l'OL et l'OM a été arrêté ce dimanche après un jet de bouteille sur Dimitri Payet, cet incident a engendré une interruption de plus d'1h30 au Groupama Stadium. La Ligue a rapidement dégainé un communiqué de presse.

La LFP a évidemment condamné les faits, tout en se dédouanant. Tout en indiquant que la reprise actée de la rencontre, qu'elle regrette, est de la responsabilité de l'OL et des autorités locales. À noter qu'une commission de discipline exceptionnelle se réunira en urgence dès lundi.

Le communiqué complet de la LFP

« La LFP condamne fermement la violente agression dont a été victime Dimitri Payet lors de la rencontre Olympique Lyonnais – Olympique de Marseille. Suite à cette lâche agression, Dimitri Payet a été également la cible d’insultes à caractère discriminatoire.

Malgré la fermeté des décisions de la Commission de Discipline de la LFP depuis le début de la saison (retrait de points, match à huis-clos, fermeture de tribune) et le travail mené avec les autorités gouvernementales pour sanctionner plus efficacement les individus violents dans les stades, ces nouveaux graves incidents rappellent que la sécurité des matchs est de la responsabilité du club recevant et des autorités locales, à qui il appartient en dernier ressort de la reprise ou de l’arrêt définitif de la rencontre.

La Ligue regrette dans ces conditions la décision de reprise de la rencontre Olympique Lyonnais - Olympique de Marseille par le Préfet de région comme c’était déjà le cas pour AS Saint-Etienne – Angers SCO. A l’heure où la Ligue 1 Uber Eats connaît une attractivité retrouvée sur les terrains, ces graves incidents répétés détruisent l’image du championnat en France et à l’international.
Après ces nouveaux faits extrêmement graves, la Commission de Discipline de la LFP se réunira en urgence dès demain. »

Plus d'infos

Commentaires