FC Barcelone : Ronald Koeman fait face à la vague d'hostilités

Chahuté par quelques supporters du Barça à la sortie du Camp Nou, après le Clasico perdu face au Real Madrid (1-2), le coach blaugrana est revenu sur ces incidents en conférence de presse.

Ronald Koeman sur le banc du Barça
Ronald Koeman sur le banc du Barça ©Maxppp
La suite après cette publicité

Dimanche soir, le FC Barcelone et Ronald Koeman ont vécu une soirée très difficile. Sur le terrain, les Catalans se sont inclinés 2 buts à 1 lors du Clasico face au Real Madrid. Une mauvaise opération pour les Culés désormais neuvièmes du classement de Liga, à six points du leader, la Real Sociedad. Une fois la rencontre terminée, les Blaugranas ont ensuite vécu une sortie de stade compliquée. Surtout Ronald Koeman. Plusieurs individus ont chahuté le coach hollandais qui était au volant de sa voiture. Si rien de grave ne s’est produit, la scène a logiquement obligé le Barça à monter au créneau. Aujourd’hui, en marge d’une conférence de presse d’avant-match, Koeman est revenu sur ces incidents.

« C'est un problème social, je ne pense pas qu'il y ait de solution à ce qui s'est passé quand j'ai quitté le Camp Nou. Ce sont des gens qui ont des problèmes d'éducation, ils ne savent pas quelles sont les normes et les valeurs. L'ambiance sur le terrain était tout à fait à l'opposé même à 0-2 (pour le Real Madrid, ndlr). Il ne faut pas faire très attention à ces personnes. Nous le voyons dans les vidéos qu’ils nous filment quand nous entrons et sortons du centre d’entraînement. Il me semble qu’ils n’ont fait ça qu’avec moi, mais les joueurs et leurs familles ont déjà vécu ce genre de situation. Le club sait que ce genre de chose ne peut plus se répéter et il doit trouver une autre solution. Il n'est pas nécessaire d'y accorder plus d'attention, c'est un problème social qui se produit partout dans le monde, pas seulement ici », a-t-il déclaré ce mardi en conférence de presse, avant de poursuivre.

Koeman ne flanche pas

« J'ai les images, il y en avait un avec le maillot d'Arsenal devant la voiture. À côté de moi, il y avait ma femme et deux personnes derrière. À un moment, j'ai dit que j'allais sortir (de sa voiture, ndlr), mais il ne valait mieux pas (sourire). Vous ne vous attendez pas à cela. Il y a toujours beaucoup de gens, des caméras, beaucoup d’influenceurs qui ont des followers qui enregistrent. Il faut être très formel. C'est un problème social. » Et si la colère monte au sein des socios culés, ne comptez pas sur le Batave pour jeter son tablier. Malgré le climat pesant, Koeman n’abandonnera pas le navire.

« Je n'aime pas ce que j'ai vécu dimanche. Il vaut mieux qu’ils applaudissent. Mais encore une fois, je préfère les gens qui connaissent mieux la situation du club que ces gars-là. Nous améliorons les choses. Vous n'avez pas à regarder simplement le résultat, même si je comprends la déception de perdre contre Madrid. Il y a assez de choses pour être heureux comme nous sommes. Je suis assez vieux pour profiter, pour être dans un endroit où je dois être. Je veux profiter de l'ambiance, comme celle qu'on a vécue dans le stade. Je dépends des résultats. Je veux profiter si c'est huit ans de plus, un an de plus ou trois mois. Face aux vents contraires, il est facile d’abandonner. Mais je ne suis pas quelqu’un comme ça, j’affronte les choses. » Ses détracteurs sont prévenus.

Plus d'infos

Commentaires