Christian Gourcuff nuance les louanges sur Maradona

Christian Gourcuff pendant un entraînement des Canaris
Christian Gourcuff pendant un entraînement des Canaris ©Maxppp

Depuis mercredi, le monde du football pleure la disparition du fantasque Diego Armando Maradona (60 ans). Les hommages se sont rapidement multipliés et nombreux ont été les admirateurs du champion du monde 1986 à évoquer plusieurs anecdotes émouvantes le concernant. Mais ce n’est pas le cas de tous. Présent en conférence de presse à vingt-quatre heures d’un déplacement important au Vélodrome, Christian Gourcuff a lui souhaité nuancer les louanges entendues sur le phénomène Maradona, au risque de se mettre bon nombre de personnes à dos. «Je trouve un peu déplacé, dès qu’une personne meurt on lui trouve toutes les qualités. C’est très triste qu’une personne décède, qu’un sportif décède, 60 ans c’est très jeune. Maradona je l’ai admiré, je l’ai vu évoluer dans ses meilleures années, sur le plan technique, sur le plan de la virtuosité, c’était phénoménal», a-t-il mentionné.

La suite après cette publicité

«Après… sans doute c’était un chic type, je ne le connais pas, mais il a quand même eu une vie qu’on ne peut pas mener en exemple. C’est pour ça qu’il faut relativiser, ce n'est pas parce qu’il est décédé qu’il est devenu quelqu’un qui…un exemple pour la jeunesse. C’était un joueur d’exception, oui», a ainsi confié l’entraîneur nantais avant d’évoquer la Une du journal l’Équipe qui n'avait selon lui pas lieu d'être. «Ah, mais c’est très malsain. Je pense que le but de la main qu’il marque c’est une entrave à la morale, à l’éthique sportive, et de considérer ça comme un exploit et la revendication en plus de la main de Dieu, j’ai trouvé ça terriblement déplacé. Il en a fait des exploits, mais reprendre ça comme son principal fait d’armes, pour la morale c’est terrible».

Plus d'infos

Commentaires