Ligue 1 : le LOSC ne lâche rien

Victorieux au bout du suspense de l'OM (2-0), les Dogues restent accrochés à leur place de leader du championnat. Des ressources mentales vantées par Christophe Galtier à l'issue de la rencontre.

Christophe Galtier lors du match à Nice
Christophe Galtier lors du match à Nice ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le LOSC pensait céder deux nouveaux points sur sa pelouse du stade Pierre-Mauroy face à l'OM ce soir. Mais les Dogues se sont appuyés sur de belles ressources mentales pour arracher un précieux succès en fin de match (2-0). Une dix-huitième victoire de la saison qui permet aux hommes de Christophe Galtier de compter deux longueurs d'avance sur le PSG au classement.

Après une élimination en Ligue Europa face à l'Ajax et un nul décevant face à Strasbourg dimanche dernier (1-1), le club nordiste a su rebondir après une dernière semaine compliquée sur le plan sportif. Et ce qui a subjugué les observateurs du match face à l'Olympique de Marseille, c'est cette résilience lilloise qui a terrassé une adversité féroce. Interrogé à l'issue de la rencontre au micro de Canal+, le technicien nordiste retenait surtout la persévérance de ses joueurs pour obtenir un résultat positif.

Christophe Galtier a apprécié les ressources mentales de son équipe

« Cela a été long, pénible oui car on est dans l'obligation de gagner pour rester en haut. On ne marquait pas sur nos temps forts et cela m'inquiétait. Et plus le match avançait, moins on se procurait d'occasions. Finalement ça c'est décanté au moment où on ne s'y attendait plus. A force d'y croire et d'aller jusqu'au bout, on a réussi à ouvrir le score et à doubler la mise rapidement. C'est une victoire importante face à une belle équipe de Marseille. Même si Marseille n'est pas au top en ce moment, c'est toujours difficile de les battre, » confiait, extrêmement satisfait, Galtier.

L'entraîneur lillois pouvait se projeter avec sérénité et ambition sur les prochaines échéances et ce choc notamment face à l'AS Monaco le 14 mars prochain. « A chaque fois qu'on l'emporte les concurrents regardent. Nous aussi on fait pareil. On va aller à Monaco avec sept points d'avance et c'est mieux d'y aller avec cet écart là, » a ainsi commenté le coach nordiste. La concurrence est prévenue, pour détrôner le LOSC, il faudra sortir l'artillerie lourde...

Plus d'infos

Commentaires