JT Foot Mercato : grosse déprime pour Neymar

Au programme de ce JT Foot Mercato : la sale période de Neymar, la nouvelle masterclass de Karim Benzema, le seum de l'Espagne.

Neymar a connu des moments difficiles avec le Brésil
Neymar a connu des moments difficiles avec le Brésil ©Maxppp
La suite après cette publicité

Neymar est méconnaissable. Que ce soit avec le Paris Saint-Germain ou le Brésil, le génie brésilien est loin, très loin de son niveau habituel. Face à la Colombie hier soir (0-0), le joueur de 29 ans a livré une nouvelle performance sans saveur. Aucun média ne l'épargne au Brésil, comme Lance qui juge qu'il était « très loin du niveau attendu, une prestation très discrète en attaque, très loin du but adverse, avec beaucoup d'erreurs qui ruinaient les contres brésiliens ». Durant le match, il a même été traité d'idiot en plein direct, par le commentateur brésilien... Sa déclaration dimanche ne devrait pas arranger les choses, lui qui pense à mettre un terme à sa carrière internationale après la Coupe du Monde 2022. «Je pense que c'est ma dernière Coupe du monde. Je la vois comme ma dernière parce que je ne sais pas si j'ai la force d'esprit pour m'occuper encore du football», a-t-il lâché.

Karim Benzema, favori pour le Ballon d'Or ?

Karim Benzema marche sur l'eau. Dans une forme étincelante avec le Real Madrid, KB9 impressionne également sous le maillot des Bleus. Auteur d'un but importantissime face à la Belgique en demi-finale de la Ligue des Nations, l'attaquant de 33 ans a récidivé en finale. Avec un bijou dans la lucarne d'Unai Simon pour permettre à l'Equipe de France de recoller au score, avant que Kylian Mbappé délivre tout un peuple (1-2). Il n'en fallait pas moins pour que la Twittosphère s'enflamme et réclame le Ballon d'Or pour le Français. Rendez-vous le 29 novembre prochain.

L'Espagne crie au scandale

Si la France célèbre son nouveau trophée, l'Espagne a toujours en travers la gorge le deuxième but des Français. Tous les quotidiens sportifs ibériques sont unanimes et ragent contre la VAR et l'arbitrage. Chez les joueurs aussi, et c'est notamment le cas d'Aymeric Laporte, le Français naturalisé espagnol. «Nous avons très bien joué. Je crois que nous avons encore une fois démontré que nous sommes une grande équipe. Pour moi, nous avons montré un meilleur visage que la France. Dans le football, seul le résultat compte et aujourd’hui ça n’est pas passé pour nous. Il nous a manqué un peu de chance après avoir concédé l'égalisation si rapidement. Aujourd'hui, je voulais qu'on gagne, je me fiche que ce soit la France, ce n'est pas une sensation particulière». Après le seum belge, au tour de l'Espagne de s'y mettre...

Plus d'infos

Commentaires