Man.City : Mario Balotelli écarté par Roberto Mancini !

Ça y est, Roberto Mancini est passé à l’action et a décidé de sanctionner Mario Balotelli. Il est vrai qu’avec une attaque pléthorique, le coach des Citizens peut aisément se passer des services du fantasque attaquant italien qui ne devrait guère apprécier ce traitement.

La déprime guette Mario Balotelli à City
La déprime guette Mario Balotelli à City ©Maxppp

Il n’y a pas une semaine sans que le nom de Mario Balotelli ne soit évoqué dans les médias. Seul problème pour l’attaquant italien, c’est rarement pour ses performances sportives que super Mario se fait remarquer. En effet, en deux mois, il a réussi à tenter une incroyable roulette talonnade en tournée américaine, à se moquer de Joe Hart à l’entrainement, à se faire convoquer par la justice pour ses relations avec la mafia italienne, à rendre fou le sélectionneur italien Cesare Prandelli et enfin à s’épandre dans la presse sur le fait qu’il déteste la ville de Manchester.

La suite après cette publicité

Et ses performances sur le terrain me direz-vous ? Elles sont bien maigres. Depuis le début de la saison, il n’est apparu qu’à deux reprises sous les couleurs de Manchester City (59 minutes lors du Community Shield et 15 minutes contre Fulham en Premier League). Et cela ne devrait pas s’arranger pour le fantasque attaquant italien. Interrogé par les médias anglais, Roberto Mancini a tout simplement déclaré qu’il ne comptait pas sur lui pour les prochaines rencontres à venir de City.

La raison est simple. Avec la présence du trio Aguero, Dzeko, Tevez soutenu par Samir Nasri et David Silva, il n’y a guère de place pour Super Mario. « Je me considère très chanceux de compter sur quatre attaquants, surtout dans une situation où l'équipe a besoin de jouer tous les trois jours. Pour l'instant Mario va devoir s'adapter à la situation, il ne jouera pas les prochains matches à venir », a expliqué Roberto Mancini dans les médias anglais. Reste désormais à savoir comment Mario Balotelli va prendre ce qui peut correspondre à un affront. À l’instar d’un José Mourinho à l’époque à l’Inter Milan, Roberto Mancini a décidé de passer à l’action pour recadrer l’international italien. Pas sûr pour autant que cela fonctionne puisque même le Special One avait échoué dans cette tâche.

Plus d'infos

Commentaires