LdN : la France surclasse l'Autriche et reste maîtresse de son destin

L'équipe de France célèbre face à l'Autriche
L'équipe de France célèbre face à l'Autriche ©Maxppp
La suite après cette publicité

Toujours en quête d'un premier succès, l'équipe de France abordait l'avant-dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des Nations avec l'obligation de l'emporter pour ne pas descendre en Ligue B. Face à l'Autriche, 3e du Groupe A, les tenants du titre n'ont pas tremblé. Victoire 2-0 avant un déplacement au Danemark, dimanche, avec toujours l'objectif de la 3e place et du maintien. Les Bleus seront maitres de leur destin. Après 1 minute 30, dans une ambiance survoltée, à l’affût dans la surface, Kylian Mbappé faisait déjà trembler les filets du gardien du Stade de Reims, Patrick Pentz. Mais un hors-jeu incitait les 70 000 spectateurs présents à reposer leurs paires de fesses sur leurs sièges. Parvenu à lâcher le marquage de David Alaba, Olivier Giroud était ensuite un peu court pour reprendre la passe aérienne du néo-international Benoît Badiashile (7e). Gênée par la technique française - celle de l'autre bizut monégasque, Youssouf Fofana, par exemple - la défense autrichienne commettait quelques fautes. Le coup franc frappé par Mbappé était coupé par Clauss, qui ne cadrait pas (9e). Les Bleus monopolisaient le ballon. Le trio d'attaque se trouvait bien et faisait participer les milieux aux offensives. Aurélien Tchouaméni envoyait un missile, qui dévié filait juste au-dessus (12e). Sur le corner, l’Autriche résistait malgré un gros cafouillage devant son but (13e). Après une nouvelle tentative de Griezmann (15e), le sort s'acharnait contre les Bleus.

À la 20e minute, Jules Koundé s’asseyait sur la pelouse de Saint-Denis. La cuisse. Il rejoignait la longue liste des internationaux blessés, aux côtés de Pogba, Kanté, Benzema, Coman, Kimpembe, Lucas et Theo Hernandez, Konaté, Rabiot, Kamara, Digne et Lloris. William Saliba prenait sa place (22e). Pentz se montrait vigilant devant un Kylian Mbappé un peu mou du pointu face au but (26e). Très en vu mais pas précis, l'attaquant du PSG envoyait ensuite un enroulé, pas assez, à un mètre du poteau (27e). Pour exister, l'Autriche commettait des fautes. Et s'en remettait à son gardien. Un peu moins à son avantage en Champagne, Pentz réalisait des prouesses. En témoigne cette double parade monstrueuse, pour enlever un retourné d’anthologie à Tchouaméni, puis un tir à bout portant de Griezmann (35e). Les Bleus terminaient le premier acte toujours aussi entreprenants, mais manquaient de tranchant. Olivier Giroud n’arrivait pas à cadrer sa reprise de l’extérieur du pied (39e), le tir lointain de Kylian Mbappé atterrissait dans les bras d’un Pentz sûr et sur la dernière accélération fulgurante du prodige de Bondy, qui évitait la sortie du gardien et délivrait un caviar, Fofana se manquait (45e+2).

À la reprise, Didier Deschamps faisait grise mine ! Touché lui aussi, Mike Maignan laissait sa place à Alphonse Aréola dans le but. Les débats tournaient toujours à l'avantage des Bleus. Mais Jonathan Clauss manquait de précision dans le dernier geste, après une nouvelle fulgurance de Mbappé (51e). Finalement, ce qui devait arriver arriva. La lumière jaillissait de la chaussure de Kylian Mbappé. Sur une perte de balle haute de Marcel Sabitzer, les Bleus filaient en contre. Giroud lançait Mbappé qui se faufilait entre cinq défenseurs autrichiens avant de conclure (1-0, 56e). Le 28e but en bleu de KM10 (58 sélections) libérait le Stade de France et les Bleus, qui enfonçaient rapidement le clou. Saliba trouvait Fofana qui décalait Griezmann sur le côté droit. Le joueur de l'Atlético centrait en une touche du droit pour Giroud qui expédiait le ballon dans la lucarne droite de Pentz de la tête (2-0, 65e). L'attaquant de l'AC Milan inscrivait son 49e but en sélection et revenait à deux unités du record détenu par Thierry Henry.

Quelques instants plus tard, Kylian Mbappé réalisait un nouveau numéro d'équilibriste, entre rapidité et technique, mais était - heureusement - signalé en position de hors jeu. Il faut dire que la finition laissait à désirer (67e). Les cadres discret ou maladroit de l'Autriche, David Alaba et Marcel Sabitzer, laissaient leurs places. Chez les Bleus, on attendait la 78e minute de jeu pour tourner. Olivier Giroud et Antoine Griezmann sortaient sous les ovations de Saint-Denis. Christopher Nkunku et Ousmane Dembélé faisaient leur apparition. Leur vitesse offrait quelques opportunités en contre, mais la défense autrichienne arrivait à juguler les vagues bleues. Kylian Mbappé tentait une volée pleine d'audace. Mais c'était très largement au-dessus (89e). Dans le temps additionnel (2 minutes), Didier Deschamps offrait sa première sélection à Randal Kolo Muani. L'ancien Nantais remplaçait Kylian Mbappé, qui quittait la pelouse sous les hourras, quelques instants après avoir gâché un superbe ballon de Dembélé (90e+1). Les Bleus finiront leur campagne ce dimanche, au Danemark (20h45), qui défait ce soir en Croatie (2-1) devra battre la France et espérer une contreperformance croate pour atteindre le Final Four. Un match qui ne manquera pas d'enjeu.

Retrouvez le film de la rencontre sur notre live commenté.

Plus d'infos

Commentaires