Peter Bosz affiche ses ambitions avec l'OL

Le nouvel entraîneur de l'OL a affiché ses ambitions et sa philosophie de jeu avant ses débuts en Ligue 1, contre Brest (8 août).

Peter Bosz trainierte zuletzt Bayer Leverkusen
Peter Bosz trainierte zuletzt Bayer Leverkusen ©Maxppp
La suite après cette publicité

Arrivé le 29 mai dernier sur le banc de l'Olympique Lyonnais, en remplacement de Rudi Garcia, Peter Bosz va connaître sa première expérience en tant qu'entraîneur de Ligue 1. Mais avant de débuter contre Brest le 8 août prochain, le technicien néerlandais de 57 ans prépare di mieux possible son groupe. Après notamment une belle victoire contre Wolfsbourg, en amical (4-1), il a confirmé vouloir ajouter une patte offensive au style de jeu lyonnais.

«Ma philosophie c’est de jouer offensivement... après 4-3-3, 4-4-2, 3-5-2, je m’en fous ! C’est la philosophie du jeu qui compte. Je veux gagner et je veux que les fans soient contents de notre manière de jouer. C’est difficile de combiner les deux. Mais quand les supporters rentrent chez eux, ils disent : oh cette action-là ! tu as vu ce centre ! Des choses comme ça. Le supporter paie un ticket et il faut lui donner quelque chose», a-t-il évoqué auprès du Progrès.

«Concentré sur l’idée de faire du jeu»

Lors de ses trois premiers matches amicaux sur le banc lyonnais, Peter Bosz a évolué en 4-3-3. Un système dans lequel les Lyonnais pourraient longuement travailler cette saison. «Tous les joueurs, quand ils étaient jeunes jouaient en 4-3-3. En déplacement sur le terrain, le 4-3-3 est le meilleur, à la fois pour jouer un bon jeu de possession et aussi pour presser quand on perd le ballon. Après, on regardera quel système, parce que c’est absolument vrai, que ce sont les joueurs qui décident du système. Si vous n’avez pas d’ailiers, vous ne jouez pas avec trois attaquants.»

Enfin, le technicien de 57 ans n'a pas voulu se mettre la pression concernant les objectifs qu'il souhaitait réaliser avec Lyon. «C’est toujours difficile de définir un objectif quand on prépare la saison. Les matches amicaux se font, mais le résultat n’est pas le plus important. La Ligue 1 est un championnat très dur, très physique, c’était déjà le cas quand je jouais en France. Mais moi, je suis concentré sur l’idée de faire du jeu, et on a des bons joueurs» , a conclu le Néerlandais. Les supporters lyonnais devraient donc être servis cette saison.

Plus d'infos

Commentaires