Romelu Lukaku porte la Belgique à bout de bras

Auteur du doublé de la victoire face à l'Islande, Romelu Lukaku confirme sa très bonne passe et porte sa sélection à bout de bras, surtout sans les autres stars à ses côtés.

Romelu Lukaku face à l'Angleterre
Romelu Lukaku face à l'Angleterre ©Maxppp
La suite après cette publicité

Romelu Lukaku est dans une forme étincelante en ce début de saison 2020-2021. Parti très fort avec l'Inter Milan (3 buts en 3 journées), l'attaquant de 27 ans a transposé sa réussite en sélection, où il a marqué 3 buts lors des deux dernières rencontres, face à l'Angleterre et à l'Islande. Son doublé face à l'Islande mercredi soir a offert la victoire à la Belgique, sur une pelouse toujours difficile, après une trêve internationale plus musclée que d'habitude avec 3 matches au programme.

Dans un groupe homogène, avec l'Angleterre et le Danemark, voilà la Belgique à nouveau en tête. « On est à nouveau premier du groupe. Nous avons réussi à oublier la défaite en Angleterre. Ce n’était pas simple après deux matchs sans victoire. Maintenant, nous devons tuer nos deux adversaires directs à domicile. Ce sera aussi l’occasion de prendre une revanche », a lâché Lukaku après la rencontre. Une rencontre qui était aussi importante pour le classement FIFA. Si la Belgique se loupait, la France pouvait lui piquer la première place en cas de succès en Croatie.

Lukaku en première ligne

L'attaquant semble avoir franchi un nouveau cap avec les Diables Rouges. Sans De Bruyne ni Hazard, c'était à lui de porter son équipe, muni du brassard. « Je n’ai pas été galvanisé par le brassard mais j’ai fait mon job. Je connais ma place. Je donne tout pour l’équipe et je motive au maximum mes équipiers. » Déjà meilleur buteur de l'histoire de sa sélection, il en est à 55 unités désormais, ce qui devrait le rendre intouchable pour de longues années.

Et ce n'est pas fini puisqu'il n'a que 27 ans, rappelons le. « La clé, c’est de savoir ce qu’on ne sait pas faire. Il faut toujours vouloir faire mieux. La saison passée a été la meilleure de ma carrière, mais je peux encore faire mieux. Je me mets cette pression. Plus on travaille, plus on hausse son niveau de jeu. À 27 ans, j’arrive à mon pic de forme ». De quoi faire peur à ses prochains adversaires en club comme en sélection.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires