Mathieu Valbuena : « je pense que l'OM a toutes ses chances d'accrocher cette équipe du PSG »

Pour ce Trophée des Champions, l'OM affronte le Paris Saint-Germain à Lens ce mercredi soir. Depuis que ce match s'appelle ainsi (1995), l'OM a participé à deux finales (2011 et 2012) avec deux succès la clé. Stéphane Mbia et Mathieu Valbuena, tous deux vainqueurs avec Marseille de ce match annuel, sont revenus pour Foot Mercato sur leurs souvenirs et sur leurs espoirs pour les joueurs d'André Villas-Boas.

Valbuena et Mbia à l'OM
Valbuena et Mbia à l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce mercredi soir, l'Olympique de Marseille a rendez-vous avec son palmarès. Les Phocéens, en affrontant le Paris Saint-Germain, à Lens, au Stade Bollaert-Delelis pour le Trophée des Champions, auront l'occasion d'ajouter une ligne à leur long palmarès. Cela fait surtout neuf années que l'OM n'a rien gagné et, surtout, a une réussite insolente dans cette compétition puisque depuis sa nouvelle appellation, en 1995, les Marseillais ont joué deux finales pour deux victoires.

Stéphane Mbia, le défenseur-milieu de terrain camerounais, avait joué la deuxième rencontre, riche en émotions, contre Lille en 2012 : « je me rappelle de ce match, c'était un truc complètement fou ! On était menés trois buts à un, c'est incroyable, on réussit à gagner cinq buts à quatre c'était la folie ». Mathieu Valbuena, aujourd'hui à l'Olympiakos, était dans l'effectif pour ce même match, mais il a surtout joué celui contre le Paris SG en 2011.

« Ce dont je me rappelle, j'en ai fait deux Trophées des Champions, un contre le Paris SG et un contre Lille, même si je me suis blessé aux côtes la veille contre le LOSC. Il y avait beaucoup d'effervescence puisqu'on se déplaçait en Tunisie et au Maroc, Marseille a beaucoup de supporters là-bas aussi. Cela avait suscité beaucoup d'effervescence, beaucoup de gens étaient venus puisque c'était un match contre Paris puis contre Lille. Contre les Dogues, c'était un gros match », explique-t-il à Foot Mercato.

« Ce genre de match ne se prépare pas »

Les deux joueurs sont issus de la période récente où l'OM remportait des titres sous l'égide de Didier Deschamps. Comment prépare-t-on ce genre de rencontres ? L'ancien Rennais nous explique : «ce genre de matches, ça ne se prépare pas, ça se joue, il faut absolument répondre présent. On se refait le match dix fois dans la tête, ce sont des rencontres très excitantes, c'est important et motivant. Je pense que tous les joueurs savent très bien ce que représente ce match pour les deux équipes, les deux clubs et les supporters. C'est un match important».

Mathieu Valbuena, lui, pense la même chose et se rappelle qu'il y avait eu beaucoup d'effervescence autour des deux rencontres, ce qui semble être un peu moins le cas cette année. «Ce sont des matches particuliers. Ce sont des Classiques, il y a beaucoup d'intensité. Ce ne sera pas dans la même configuration puisque le Trophée des Champions se joue habituellement en début de saison. Là, il se joue en début d'année, les équipes seront plus préparées. Ensuite, parce qu'il y a un titre à la clé. L'OM n'en a plus gagné depuis 2012. Ce qui est étonnant c'est de voir qu'aujourd'hui, ce Trophée on le boycotte un petit peu. C'est un titre au bout donc quelque part il ne faut pas le négliger», lâche ainsi Petit Vélo.

«Ils l'ont fait en championnat donc ils peuvent le refaire»

Mais dans tout ça, quel est l'avis des deux anciens du club phocéen sur les chances de victoire de l'OM ? « Je pense que Marseille a toutes ses chances d'accrocher cette équipe de Paris qui n'est pas au mieux de sa forme. Je vois un match assez disputé », voit Mathieu Valbuena refusant de croire que l'Olympique de Marseille d'André Villas-Boas part déjà perdant. De son côté, le Lion Indomptable, en fidèle amoureux de l'OM, est dans le même ton.

« Ils l'ont fait en championnat donc ils peuvent le refaire. Après, le PSG a changé d'entraîneur donc, dans une bonne dynamique, c'est compliqué, mais c'est toujours jouable », professe-t-il. De son côté, André Villas-Boas a promis un match agressif et chaud aux Parisiens alors que lors du match de championnat la rencontre a été ponctuée d'une victoire de l'OM, mais surtout de cinq exclusions dans un match qui sentait le souffre. Bis repetita ce mercredi ?

Plus d'infos

Commentaires