Championship : Fulham bat Brentford et valide sa montée en Premier League

Après Leeds et West Bromwich Albion, Fulham a validé son ticket pour la Premier League. Ils se sont défaits de Brentford en finale des play-offs de Championship.

Les joueurs de Fulham se congratulent après la rencontre face à Swansea
Les joueurs de Fulham se congratulent après la rencontre face à Swansea ©Maxppp

Il restait un billet à prendre pour l'accession en Premier League. Brentford, qui s'était défait de Swansea, affrontait ce mardi Fulham, vainqueur de Cardiff City, à Wembley pour la finale des play-offs de Championship. À l'issue de la rencontre, le vainqueur allait rejoindre le Leeds de Marcelo Bielsa, et West Bromwich Albion en Premier League la saison prochaine. Mais la rencontre a mis du temps à démarrer.

La suite après cette publicité

Malgré une frappe de Bobby Reid, bien captée en deux temps par David Raya (4e), et une petite frayeur dans la défense de Brentford suite à une relance mal assurée du gardien, les occasions dangereuses n'étaient pas pléthores. Les duels n'étaient pas trop intenses non plus et il fallait attendre la demi-heure de jeu pour voir l'arbitre dégainer le premier carton jaune de la partie (Harrison Reed). Malgré une possession légèrement avantageuse pour les Londoniens (59%), les deux équipes peinaient à trouver des failles et retournaient ainsi aux vestiaires sur le score de zéro à zéro.

Une faiblesse abyssale

Lors du retour sur le rectangle vert, cela s'animait un tout petit peu. Bobby Reid arrivait le premier sur une passe de Josh Onomah et Rico Henry faisait faute (47e). Neeskens Kebano, l'ancien Parisien, se chargeait d'un coup-franc proche de la surface un brin excentré sur la droite. Sa tentative faisait passer un frisson dans le stade, mais se heurtait au petit filet (48e). La pression retombait alors à nouveau et Brentford tentait, souvent de manière maladroite, à s'essayer au but. Sans succès.

Il fallait donc se méfier des contres de Fulham. Sur une belle séquence, Bobby Reid se retrouvait à la réception d'un centre, mais sa reprise, quasiment au point de penalty, fuyait le cadre (59e). On peinait un peu à imaginer Brentford s'en sortir. Toutefois, Ollie Watkins, d'une frappe surpuissante de loin, trouvait Marek Rodak sur sa route (72e). En toute fin de rencontre, Scott Parker, le coach des Cottagers, décidait de faire entrer Anthony Knockaert (81e). Il ne se passait plus grand-chose puis Fulham décidait de faire entrer son atout maître, le serial buteur Aleksandar Mitrovic (90e +2). Un peu court pour se montrer, on filait donc aux prolongations.

L'éclair de génie de Joe Bryan

Dès le début de cette période de 30 minutes, Ollie Watkins avait une occasion en or. Sur un centre venu de la droite, dans les six mètres, gêné par Michael Hector, il ratait sa reprise (92e). Presque dans la foulée, Aboubakar Kamara tentait sa chance de loin, mais trouvait encore le gardien de Brentford sur sa route (95e). La faiblesse technique devenait de plus en plus abyssale et surtout les rares occasions de la rencontre n'en étaient pas vraiment.

Pour tout avouer, on s'est un peu ennuyé pour cette rencontre ô combien importante entre les deux formations, on ne savait pas vraiment d'où pouvait venir la lumière. Finalement, un éclair de génie allait enfin débloquer la rencontre. Sur un coup franc très lointain, Joe Bryan envoyait une frappe, de son pied gauche, et trompait un David Raya très mal placé (0-1, 105e). Dans la seconde partie des prolongations, les éléments de Brentford tentaient bien une rébellion, mais ils ne parvenaient pas à se montrer très dangereux. Et finalement, c'est Fulham qui allait inscrire le second ! Sur une remontée de balle, Ivan Cavaleiro conservait le cuir et temporisait en passant à Tom Cairney qui envoyait à son tour vers son latéral gauche, Joe Bryan, encore lui. Ce dernier glissait le cuir vers Aleksandar Mitrovic, qui lui remettait en une-deux. Le latéral gauche s'offrait ainsi un doublé (0-2, 117e). Finalement, Brentford, vraiment moyen tout au long de cette partie allait sauver l'honneur grâce à Henrik Dalsgaard de la tête (1-2, 120e +4). Ainsi, avec cette victoire à l'arrachée, Fulham retrouve l'élite seulement une année après l'avoir quittée.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires