Ligue 1, Droits TV : l'appel du pied de Canal + à beIN Sports

Après avoir repris les droits TV de la Ligue 1 pour la fin de la saison 2020-2021, Canal + veut se positionner pour la diffusion des prochaines saison du championnat français. Mais la chaîne cryptée ne le fera pas à n'importe quel prix et pas sans une réflexion globale quant à la revalorisation du produit Ligue 1. Canal +, par le biais de Maxime Saada, le président de son directoire, négocie activement avec beIN Sports pour s'allier.

Maxime Saada, le président du directoire de Canal+
Maxime Saada, le président du directoire de Canal+ ©Maxppp

La saison 2020-2021 de Ligue 1 a été brillante sur les terrains avec une lutte entre Lille, le Paris Saint-Germain, l'AS Monaco et l'Olympique Lyonnais pour le titre de champion de France. Elle a aussi été explosive dans les coulisses avec notamment le fiasco Telefoot. La chaîne appartenant au groupe sino-espagnol Mediapro s'est retrouvée en incapacité de paiement au bout de quelques semaines d'activité et a vite mis la clef sous la porte. En pompier de service, Canal + a récupéré les droits jusqu'à la fin de l'exercice. Désormais, c'est l'attribution des droits TV pour les trois prochaines saisons qui va se décider. Logiquement, Canal + négocie avec la Ligue de Football Professionnel en vue de la saison prochaine. D'après les informations de L'Équipe, la chaîne cryptée a formulé une première offre de 500 millions d'euros fixe + 60 millions de bonus avec une montée en puissance jusqu'à 600 millions d'euros fixe pour la saison 2023-2024. Une offre jugée insuffisante par la LFP, mais Canal + va revenir à la charge.

La suite après cette publicité

Comme l'explique le quotidien français, beIN Sports serait davantage impliqué dans ce dossier et une alliance entre les deux chaînes pourrait permettre d'augmenter la part fixe des droits TV jusqu'à 600 millions d'euros avec des bonus progressifs au fil des saisons. Canal + récupérerait les deux meilleures affiches de chaque journée tandis que beIN Sports se retrouverait avec les autres rencontres. L'accord n'a pas encore été trouvé, mais il pourrait être annoncé ce vendredi. Cette décision tient en haleine le football français puisque les clubs attendent impatiemment l'annonce des prochains droits TV pour définir et anticiper leur budget. À l'origine des négociations pour Canal +, le président du directoire de la chaîne Maxime Saada était l'invité de RMC Sport ce mercredi. Le dirigeant de la chaîne cryptée est revenu sur la situation actuelle et a fait le point sur le prochain appel d'offres.

Des droits TV assez stables ?

Tout d'abord sur la réserve, il a expliqué qu'il n'y avait aucune certitude que Canal + obtienne les prochains droits TV de la Ligue 1 : «ça fait 17 ans que je suis chez Canal + et à chaque fois, il y a l'irruption d'un nouveau. TPS est arrivé et on les a racheté puis c'est Orange qui est arrivé puis beIN Sports. C'était un choc et on s'est réconcilié. Il y a ensuite eu RMC Sport et enfin Mediapro, mais on ne l'a pas vu arriver. On a vu sur le dernier appel d'offres où on ne s'est pas positionné, et il y avait Amazon. Amazon s'est présenté pour Rolland Garros et a eu les droits. Je ne suis pas certain qu'il n'y aura pas Amazon ou Discovery. Je ne suis pas certain que le football français sera sur Canal + l'an prochain.» Malgré tout, il est clair que Canal + va essayer de récupérer les droits d'une manière ou d'une autre et Maxime Saada a donné quelques indications sur la valeur du produit Ligue 1.

«Je pense qu'on ne sera pas loin des cycles précédents. La moyenne était de 650 millions d'euros sur les dernières saisons. On pense que ce sera la même valeur et le produit s'est même détérioré. Mais on ne peut pas scier la branche sur laquelle on est assis. On a fait des économies à Canal + d'un milliard d'euros. Quand on voit les pertes d'Orange, beIN Sports, RMC Sport, c'est un sujet tendu. J'ai intérêt, comme tout le monde, que le produit prenne de la valeur» a-t-il expliqué. Il a ensuite évoqué une possible alliance entre Canal + et beIN Sports : «depuis le mois de décembre, le sujet c'est si on doit maximiser la valeur de la Ligue 1. Canal + seul, ça parait compliqué. Si on doit s'aligner sur les demandes de la Ligue, on doit augmenter les prix et les abonnés ne seront pas forcément conquis comme on l'a vu avec Mediapro. Le meilleur scénario, c'est Canal + et beIN.» Une posture affirmée de la part de Canal + alors que la question des droits TV tient les clubs en alerte.

Plus d'infos

Commentaires