Allemagne, Angleterre, Espagne, France : la belle saison des promus

Si la montée dans l'élite apporte son lot de joie et d'ambitions, difficile est le parcours des équipes promues en première division. Avec, pour toutes, l'objectif du maintien. Cette saison, si deux des trois équipes promues en Serie A ont fait l'ascenseur, les nouveaux venus en Allemagne, en Angleterre, en Espagne et en France se sont maintenus. Retour sur ces beaux parcours.

Buteur de la victoire face à l'OL, Dimitri Liénard célèbre le maintien avec Strasbourg
Buteur de la victoire face à l'OL, Dimitri Liénard célèbre le maintien avec Strasbourg ©Maxppp

Le championnat allemand, comme son homologue français depuis la saison dernière, compte deux places de relégables, les 17e et 18e rangs, et une place de barragiste, le 16e rang. L'an dernier, Wolfsbourg ayant réussi à se maintenir en Bundesliga lors d'un barrage face au troisième de 2-Bundesliga (D2 allemande), seules deux formations avaient grimpé en première division. Le VfB Stuttgart, qui termine la saison aux portes de la Ligue Europa (7e, 48 points) et le Hanovre 96 (13e, 39 points), qui retrouve son ventre mou. Deux formations qui étaient descendues ensemble, à l'issue de la saison 2015-16. A l'issue d'une saison qui a réussi aux promus, ce sont Cologne, cinquième l'an passé et européen cette saison et Hambourg, dinosaure de Bundesliga, seule équipe à n'avoir jamais connu la deuxième division allemande, qui sont reléguées. En déclin ces dernières saison, Wolfsbourg a dû une nouvelle fois disputer un barrage pour sauver sa tête, face à Kiel. Les Loups se sont maintenu cette fois encore, grâce à deux victoires, 3 buts à 1 à l'aller, 1-0 au retour.

La suite après cette publicité

2/2 : les promus Stuttgart (7e) et Hanovre (13e) se maintiennent.

En Espagne, le duo Getafe-Gérone ne s'est pas lâché d'une semelle, bien encré dans la première partie de tableau. Longtemps en course pour accrocher un ticket européen, les deux promus se sont finalement fait coiffer par des adversaires habitués : Villarreal et le Séville FC. Pour leur première saison dans l'élite, les Catalans de Gérone ont impressionné dès le départ. Infligeant un 2-2 à l'Atlético lors de la première journée et une défaite au Real Madrid (2-1) lors de la 10e. Ces derniers se permettent de terminer en roue libre, avec 5 défaites et 2 nuls sur leurs 9 derniers matches. À l'opposé, habitué de la Liga, Getafe finit en trombe, avec notamment cinq succès sur ses six derniers déplacements ! Si le chemin de Levante, troisième promu rescapé, vers le maintien a été semé d'embûches, les joueurs de la Communauté de Valence ont profité de la méforme d'un trio de relégables composé de La Corogne, Las Palmas et Malaga, condamnés depuis de longues semaines, pour décrocher leur maintien face à Séville (2-1) lors de la 35e journée. Ils ont fait sensation lors de l'avant-dernière journée, en infligeant sa première défaite de la saison au FC Barcelone, au terme d'un match épique (5-4).

3/3 : les promus Getafe (8e), Gérone (9e) et Levante (15e) se maintiennent.

En Angleterre, le dénouement a eu lieu à l'issue de la 37e journée. Si Newcastle (10e, 41 points) et Brighton (15e, 44 points) avaient déjà assuré leur maintien, Huddersfield (16e, 37 points) aura dû attendre l'avant-dernière journée et un déplacement à Chelsea (1-1) pour assurer sa place en Premier League pour la saison prochaine. Grâce à une réalisation de Laurent Depoitre, les Terriers ont assuré leur maintien et fait voler en éclat les dernières chances des Blues d'accrocher un ticket pour la C1. C'est seulement la troisième fois depuis la création de la Premier League, en 1992, que les trois promus se maintiennent en fin de saison et la première depuis 2011-2012 (Norwich, Swansea et Queens Park Rangers). Les promus ayant assuré, ce sont Stoke City, après dix ans passés dans l'élite du football anglais, West Bromwich Albion, huit ans après avoir retrouvé la Premier League et Swansea, exhumé de 4e division par Roberto Martinez il y a dix ans et en première division depuis sept saisons, qui descendent en Championship. Ce sont trois équipes « installées » qui quittent la Premier League cette saison.

3/3 : les promus Brighton (15e), Huddersfield (16e) et Newcastle (10e) se maintiennent.

Comme en Allemagne, la France condamne deux équipes à la relégation (rangs 19 et 20) et offre un sursit au 18e, qui doit disputer un barrage avec un club de Ligue 2. À la différence de nos voisins d'outre-Rhin, la France propose, depuis cette année, des play-offs entre les 3e, 4e et 5e de division 2, pour décider de qui affrontera le club de Ligue 1. Cette semaine, le Havre, quatrième, a disposé du Stade Brestois lors du premier tour des play-offs, et doit affronter ce dimanche, Ajaccio, troisième de la saison régulière. Normands ou Corses affronteront ensuite Toulouse, 18e de Ligue 1, lors d'un barrage aller-retour. Les Toulousains n'ont plus connu le deuxième échelon du football français depuis la saison 2002-03. Sous les ordres d'Eric Mombaerts, le Téfécé avait remporté le championnat de D2, grâce notamment aux 20 buts de Cédric Fauré. Chez les promus, les résultats sont plutôt bons, mais restent contrastés. Si Amiens (13e, 45 points) et Strasbourg (15e, 38 points) ont assuré leur maintien - les Picards grâce à un match nul de prestige face au Paris Saint-Germain (2-2) et les Alsaciens grâce à une victoire renversante face à l'OL (3-2) - Troyes n'a pu se maintenir. Les Aubois étaient montés dans l'élite l'été dernier, grâce à une victoire lors du barrage face à Lorient. Doublés par Caen et Toulouse, il font l'ascenseur.

2/3 : les promus Amiens (13e) et Strasbourg (15e) se maintiennent. Troyes (19e) retrouve la Ligue 2.

En Italie, les promus ont eu bien du mal à exister cette saison. Lanterne rouge du début à la fin, Benevento avait bien espéré réaliser un come-back retentissant après avoir accroché son premier point de la saison face au Milan, dans le temps additionnel, grâce à un but de son gardien, Brignoli et surtout en recrutant cet hiver l'ancien Girondin Cheick Diabaté serial buteur des Giallorossi (10 apparitions, 8 buts)...Mais s''il a réussi à rejoindre le Hellas en fin de parcours, Benevento finit bon dernier (20e, 21 points). Le club de Vérone l'accompagne en Serie B. Finir la saison sur 8 défaites n'allait certainement pas aider les Gialloblu à se maintenir. L'Italie apparaît comme le mauvais élève des cinq grands championnats européens, puisque lors de l'ultime journée, trois équipes étaient concernées par le maintien : Cagliari, Crotone et le troisième promu cette saison, la Spal. Le même nombre de point que le premier relégable, Crotone, vainqueur de la Sampdoria (3-1), la SPAL arrachait son maintien en Serie A, tout comme Cagliari, grâce à une victoire obtenue face à Bergame (1-0).

1/3 : la SPAL se maintient (17e). Le Hellas Vérone (19e) et Benevento (20e) retrouvent la Serie B.

Quels promus la saison prochaine ?

Accèdent en Premier League : Wolverhampton (dernière présence dans l'élite en 2011-12), Cardiff (2012-13) et le vainqueur de Fulham-Aston Villa (26 mai).

Accèdent en Bundesliga : 1. FC Nuremberg (2013-14), Fortuna Düsseldorf (2012-13).

Accèdent en Liga : S.D. Huesa (première accession). À deux journées de la fin le Rayo Vallecano (2015-16) tient la corde pour le deuxième billet pour la montée. Quatre équipes barragistes se disputeront le dernier ticket.

Accèdent en Ligue 1 : Stade de Reims (2015-16), Nîmes Olympique (1992-93). L'AC Ajaccio disputera un barrage face au 18e de Ligue 1, le Toulouse FC.

Accèdent en Serie A : Empoli (2016-17) et Parme (2014-15) accèdent à la Serie A. Six équipes se disputeront le dernier ticket pour la montée (Palerme, Pérouse,Venise, Frosinone, Cittadella, Bari).

Commentaires