Liverpool : Dejan Lovren vit mal son confinement

Dejan Lovren à la lutte avec Etienne Capoue
Dejan Lovren à la lutte avec Etienne Capoue ©Maxppp

Il y a quelques jours, le Telegraph rapportait que 258 footballeurs professionnels en Angleterre avaient contacté l'Association des Footballeurs Professionnels (PFA) afin de réclamer de l'aide ces derniers temps. Treize d'entre eux avaient présenté des symptômes de dépression ou encore de dépendance. Si Dejan Lovren (30 ans) n'a peut-être pas atteint ce point de dépression, il a admis avoir du mal à gérer l'aspect psychologique du confinement, alors que le coronavirus continue de sévir à travers la planète et empêche le football anglais de reprendre ses droits, bien que tous les clubs soient déterminés à rejouer cette saison.

«Ce n'est pas facile car nous sommes enfermés dans nos maisons depuis 46 jours maintenant. L'aspect psychologique est le plus difficile à maîtriser. Je m'entraîne autant que possible, je tape un peu le ballon avec mon fils sur notre pelouse, mais l'entraînement sans l'équipe est totalement différent. J'essaie de rester motivé de toutes les manières possibles», a expliqué le défenseur central de Liverpool au quotidien sportif croate Sportske Novosti. Et à Lovren d'ajouter : «j'ai perdu de la masse dans mes jambes parce que rien ne remplace une séance d'entraînement en équipe de 90 minutes». L'ancien Lyonnais a disputé 9 rencontres de Premier League avec les Reds, leader du Championnat avec 25 points d'avance sur Manchester City, qui compte un match en moins.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires