Jeux Olympiques, équipe de France : les clubs ne veulent pas lâcher leurs joueurs !

Cet été, l'équipe de France doit participer au tournoi olympique de Tokyo. Une première depuis 1996. Mais pour le moment, la sélection de Sylvain Ripoll est décimée.

Sylvain Ripoll est à la tête de l'équipe de France Espoirs depuis 2017
Sylvain Ripoll est à la tête de l'équipe de France Espoirs depuis 2017 ©Maxppp
La suite après cette publicité

Le tournoi de football des Jeux Olympiques se tiendra du jeudi 22 juillet au samedi 7 août prochain. Qui succédera au Brésil, sacré champion chez lui en 2016 ? Qualifiée pour la première fois depuis 1996, l’équipe de France espère y faire bonne figure et pourquoi pas imiter la bande de 1984 qui avait triomphé à Los Angeles. Mais pour ça, il faudrait que Sylvain Ripoll puisse composer une équipe.

Après le fiasco tricolore à l’Euro 2021 Espoirs (éliminés dès les quarts de finale par les Pays-Bas), le sélectionneur des Bleuets a été chargé de mener cette mission à bien. Sauf que pour le moment, les clubs ne lui facilitent pas la tâche, la faute à un calendrier surchargé. Pire, selon L’Équipe, Ripoll est actuellement « incapable » de composer un groupe de 18 joueurs pour aller à Tokyo, même si l’annonce de la participation d’André-Pierre Gignac faite par Le Parisien est une excellente nouvelle.

Les clubs ferment leur porte

Après avoir retenu Marquinhos et Neymar, le Paris Saint-Germain a dû apprécier la dernière déclaration du président de la FFF, Noël Le Graët, au sujet du probable forfait de Kylian Mbappé. « Les Jeux ? Non, il rêve. Cela va être compliqué. Entre l’Euro où on espère aller assez loin et l'écart avec le début des JO, les stages, cela me paraît aujourd'hui utopique. » Après avoir retenu Marquinhos et Neymar, le club de la capitale était forcément réticent à l’idée d’envoyer son buteur aux JO alors qu’il dispute déjà l’Euro.

Les Parisiens ne sont pas les seuls à avoir privilégié leurs intérêts à ceux de l’équipe de France olympique. Le Stade Rennais a ainsi fait savoir que Faitout Maoussa et Eduardo Camavinga ne seront pas libérés (également convoqué, Adrien Truffert avait déjà renoncé par forfait). Même constat selon L’Équipe avec le Bayern Munich (Dayot Upamecano), Leicester (Wesley Fofana), le Celtic Glasgow (Odsonne Édouard), Liverpool (Ibrahima Konaté), le Hertha Berlin (Lucas Tousart), Nice (Amine Gouiri) et Lille (Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba, Boubakary Soumaré). Sans compter l’AS Monaco (Youssouf Fofana, Aurélien Tchouaméni, Ruben Aguilar, Axel Disasi) qui doit préparer son tour préliminaire de Ligue des Champions. Bref, un sacré casse-tête !

Plus d'infos

Commentaires