OM : Arkadiusz Milik explique son mal-être

Même pas entré en jeu contre Lens samedi dernier, Arkadiusz Milik se pose des questions. Et témoigne d'une confiance en berne, faute de bons ballons.

Arek Milik avec l'OM contre l'ESTAC
Arek Milik avec l'OM contre l'ESTAC ©Maxppp
La suite après cette publicité

Censé être la tête d'affiche de l'attaque marseillaise, Arkadiusz Milik n'est pas entré en jeu samedi dernier lors de la probante victoire des Olympiens sur la pelouse du RC Lens. Pire, c'est son nouveau concurrent, Cédric Bakambu, qui a été lancé en cours de match et qui a inscrit le deuxième but. Pas de bon augure pour Milik, en plein doute depuis des semaines.

Si la Coupe de France lui a permis d'inscrire quelques pions, le Polonais est toujours bloqué à 1 réalisation en Ligue 1. Pire, l'OM semble moins bien jouer lorsqu'il est titularisé. D'un point de vue sportif, sa mise sur le banc pour le déplacement à Lens était logique. Mais elle ne colle clairement pas à son statut. Interrogé par un journaliste de Canal + Pologne après la rencontre, il a fait part de son mal-être actuel et de ses difficultés.

Les reproches de Milik

« Parfois, je regarde le chrono, ça fait 20 minutes que l'on joue et je n'ai reçu que deux passes avec un adversaire sur le dos. Ce manque de passes diminue la confiance que j'ai en moi », a-t-il notamment déclaré, dans des propos relayés par La Provence. « Avec le coach, on cherche des solutions. Nous avons fait une session vidéo et le fait que nous ne nous procurons pas beaucoup d'occasions est un problème global ».

Un attaquant dans le doute, une connexion coupée avec ses coéquipiers, un concurrent d'envergure qui débarque... Et si l'OM avait changé son fusil d'épaule concernant le Polonais ? Ce n'est pas encore le cas, et le club phocéen compte encore sur son attaquant âgé de 27 ans pour aller décrocher un podium en Ligue 1 cette saison et retrouver la Ligue des Champions. Approché par plusieurs clubs, l'OM repoussera les courtisans jusqu'au 31 janvier.

Plus d'infos

Commentaires