Coupe d'Afrique des Nations 2021 : Mohamed Salah délivre l'Egypte face à la Guinée-Bissau

Grâce à un but de l'ailier de Liverpool en seconde période, les Pharaons se rassurent face à la Guinée-Bissau (1-0) et prennent la deuxième place du groupe D derrière le Nigeria.

Mohamed Salah sous les couleurs de l'Egypte
Mohamed Salah sous les couleurs de l'Egypte ©Maxppp

Dans le groupe D, après la la belle victoire du Nigeria face au Soudan (3-1), l'Egypte de Mohamed Salah affrontait la Guinée-Bissau dans le même stade omnisport Roumdé Adjia de Garoua. Les Pharaons voulaient se reprendre à la suite de la défaite face aux Super Eagles (1-0), une victoire leur permettait de prendre la place de dauphin. Du côté des Lycaons, ils étaient en position favorables avant la rencontre avec un point pris face aux Crocodiles du Nil pour leur entrée en lice. Carlos Quieroz réalisait quelques changements dans son 4-2-3-1, avec la titularisation d'Abdallah Said en 10 et Omar Kamal à gauche de la défense.

La suite après cette publicité

La première période débutait sur des chapeaux pour l'Egypte grâce à l'attaquant de Liverpool qui se débarrassait d'un défenseur avant de trouver le poteau droit dès la 2e minute. Son coéquipier Mostafa Mohamed confirmait le temps fort égyptien, dont la frappe s'écrasait également sur le même bois (18e). Les hommes du sélectionneur portugais poussaient de plus en plus pour ouvrir le score, multipliant les offensives rapides, mais sans succès.

Le Pharaon Salah sauve les siens

L'Egypte était dangereuse, mais pas assez pour mettre en danger le dernier rempart bissaoguinéen Jonas Mendes. Au retour des vestiaires, l'Egypte montrait les mêmes intentions offensives que lors du premier acte, mais le bloc adverse résistait bien. Il fallait attendre l'entrée de sang neuf de la part de Quieroz pour voir du changement dans le jeu et enfin de l'efficacité, venant d'un titulaire : Mohamed Salah se muait en sauver sur une reprise de volée au second poteau à la limite du hors-jeu (1-0, 69e).

La Guinée-Bissau croyait revenir à égalité dans les dix dernières minutes d'une superbe frappe puissante du Troyen Mama Baldé, trompant Mohamed El Shenawy. Ce dernier pouvait néanmoins remercier l'intervention de la VAR, qui obligeait l'arbitre burundais à considérer la récupération du ballon au départ de l'action comme illicite et donc refuser le but. Le score ne changeait pas jusqu'au coup de sifflet final, permettant aux Phararons de rester dans la course à la deuxième place, juste derrière le Nigeria, déjà qualifié pour les huitièmes de finale.

Plus d'infos

Commentaires