Inter Milan : le PSG revoit son offre à la hausse pour Achraf Hakimi

Priorité du club de la capitale pour le poste de latéral droit, le Marocain devrait bientôt voir les Rouge-et-Bleu revenir à la charge.

Achraf Hakimi avec la tunique de l'Inter
Achraf Hakimi avec la tunique de l'Inter ©Maxppp

Sauf surprise, Achraf Hakimi (22 ans) ne restera pas plus d’une saison à l’Inter Milan. Obligés de vendre quelques-uns de leurs meilleurs éléments en raison de la situation financière délicate du club, les Nerazzurri ont clairement désigné l’ancien pensionnaire du Real Madrid comme joueur pouvant renflouer leurs caisses. « Des deux (avec Lautaro Martinez), le seul qui quittera l'Inter est Hakimi. L'Inter nous a dit qu'ils devaient vendre un joueur et ils l'ont déjà choisi. Hakimi est le seul qui peut aller dans différentes équipes en Europe », a déclaré hier l’agent du latéral, Alejandro Camaño.

La suite après cette publicité

Lié au club lombard jusqu’en 2025, l’international marocain (36 sélections, 4 buts) devrait d’ailleurs rapporter un joli pactole puisque l’Inter réclame pas moins de 80 M€ aux courtisans du joueur. Aujourd’hui, seuls deux clubs se sont manifestés : le Paris Saint-Germain et Chelsea, mais aucun des deux n’a encore réussi à convaincre les Intéristes.

Paris veut reprendre la main

Paris avait dégainé le premier avec un chèque de 60 M€, puis avec la possibilité d’inclure un joueur (Leandro Paredes) dans la transaction. Refusé. De leur côté, les Blues ont également offert 60 M€, puis ont eux aussi imaginé inclure, non pas un, mais deux éléments (Andreas Christiensen et Emerson Palmieri) dans le deal. Refusé là aussi.

Toujours aussi gourmande, l’Inter attend patiemment que les enchères montent. Et ce matin, la Gazzetta dello Sport affirme que le PSG entend garder la main dans ce dossier en formulant une nouvelle offre avoisinant les 70 M€. Suffisant pour convaincre les Milanais ? Chelsea compterait aussi revenir à la charge, mais en proposant cette fois Marcos Alonso (+ 60 M€).

Plus d'infos

Commentaires