Ligue des Champions : la difficile gestion du mercato du Stade Rennais

Toujours dans l'attente de son destin européen, le Stade Rennais est contraint d'avancer à tâtons dans la préparation de la saison prochaine et de son mercato.

Julien Stéphan est revenu sur ses relations avec Hatem Ben Arfa et Olivier Létang
Julien Stéphan est revenu sur ses relations avec Hatem Ben Arfa et Olivier Létang ©Maxppp

L'arrêt brusque des compétitions n'a pas plu à tout le monde, Jean-Michel Aulas et l'OL en tête, mais il a souri à d'autres clubs. C'est le cas du Stade Rennais qui va pouvoir disputer pour la première fois de son histoire la Ligue des Champions. Vainqueurs il y a un an de la Coupe de France, les Bretons poursuivent leur progression depuis la prise de fonction de Julien Stéphan puisqu'ils ont terminé sur le podium de la Ligue 1. Problème, cette crise aura également de grandes répercussions économiques. Pas l'idéal quand il faut préparer une équipe en vue de disputer une coupe d'Europe, surtout quand on ne connaît toujours pas l'identité de celle-ci.

La suite après cette publicité

«On est certains au minimum de jouer la Ligue Europa la saison prochaine, c'est-à-dire des recettes d'un peu plus de 8 millions d'euros. La Ligue des champions nous assurerait un peu moins de 30 millions d'euros. L'écart est énorme en fonction des différentes hypothèses de qualification et des performances qu'on aura. On a encore une incertitude concernant notre budget de la saison prochaine» prévenait déjà le nouveau président délégué du club Nicolas Holveck sur BFM TV il y a quelques jours. Ce manque de visibilité va évidemment avoir des conséquences sur le recrutement. Julien Stéphan confirme cette thèse, affirmant qu'en attendant d'être officiellement qualifié en Ligue des Champions, Rennes était dans l'obligation de se restreindre.

Le Stade Rennais dans l'attente

«Il faudra voir les conséquences de la pandémie sur le budget du club. Pour l'instant, il faut construire avec un budget de Ligue Europa et non pas avec un budget de Ligue des champions. Toute la difficulté sera de pouvoir à la fois se renforcer et faire avec nos moyens (...). L'objectif, c'est vraiment d'essayer de garder le noyau dur qui a terminé 3e du championnat, qui a fait une demi-finale de Coupe de France, pour aussi garder les acquis de notre année en commun. Et renforcer cet effectif par des joueurs qui ont de l'expérience, ou qui ont aussi un potentiel pour pouvoir continuer à nous faire grandir» lâche l'entraîneur du Stade Rennais à l'AFP ce mardi.

Évidemment, la donne ne serait pas la même pour le club. Sans Ligue des Champions, il sera toujours plus compliqué de conserver ses meilleurs éléments, Eduardo Camavinga en tête, et d'en faire venir des nouveaux capables d'apporter de la qualité et de la quantité afin de jouer sur tous les tableaux. «Si par bonheur on peut y accéder (à la Ligue des Champions), on sait très bien que c'est une autre dimension», rappelle un Stéphan flegmatique. «C'est un autre monde. Pour l'instant, on n'y est pas encore.» Le club va donc attendre un peu avant de connaître le goût de son destin européen. Rappelons que les Rennais peuvent également être directement qualifiés pour les poules de C1 si jamais la Ligue Europa arrivait à son terme et que son vainqueur se serait déjà qualifié par le biais du championnat.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires