OM : Jorge Sampaoli juge Arkadiusz Milik

Depuis deux rencontres, Arkadiusz Milik n'a pas trouvé le chemin des filets avec l'OM. Pire encore, il semble être totalement invisible sur le terrain. Jorge Sampaoli s'est exprimé, ce dimanche soir, à ce sujet.

Jorge Sampaoli lors de Nice-OM
Jorge Sampaoli lors de Nice-OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce dimanche soir, l'Olympique de Marseille devait renouer avec la victoire. Depuis les débuts de Jorge Sampaoli, l'OM n'a connu aucun match nul. Deux victoires à l'arraché contre Brest et Rennes puis une cinglante défaite, juste avant la trêve internationale, contre l'OGC Nice (0-3). Après deux semaines de matches internationaux, l'entraîneur argentin, qui a donc eu un peu de temps pour travailler, voulait voir ses hommes s'imposer contre le dernier de Ligue 1, Dijon.

Les Phocéens l'ont fait puisqu'ils se sont imposés sur le score de deux buts à zéro grâce à des réalisations sur coup de pied arrêté de Leonardo Balerdi et d'Alvaro Gonzalez, deux défenseurs. Cela montre aussi que dans le jeu tout n'a pas été parfait puisqu'au départ du match étaient alignés : Florian Thauvin, Dimitri Payet, Luis Henrique, et le Polonais, Arkadiusz Milik. Ce dernier, justement, devrait quitter l'OM à la fin de la saison et commence à marquer le pas.

« On attend beaucoup de lui »

Buteur contre Lens, contre Lyon, contre le Canet-en-Roussillon et contre Brest, les fols espoirs étaient permis. Mais dans le jeu, c'est très compliqué et il a traversé les rencontres face à Nice et ce dimanche face à Dijon, comme une ombre, malgré quelques déviations bien senties. Son entraîneur, Jorge Sampaoli, s'est expliqué sur son cas à l'issue de la rencontre ce dimanche soir : « avec une ligne de cinq défenseurs en face, on a décidé de jouer avec deux attaquants assez hauts et séparés, Dimitri Payet à gauche et Florian Thauvin à droite. On a essayé de jouer beaucoup sur les côtés, avec des centres de Lirola et de Thauvin, mais on n'a pas réussi à trouver Milik ».

Mais El Pelado ne s'est pas arrêté en si bon chemin et a expliqué pourquoi la rencontre avait été compliquée pour l'ex du Napoli : « mais Arkadiusz a joué trois matches avec sa sélection, il a beaucoup voyagé. C'est un joueur important, on attend beaucoup de lui, mais il faut davantage de connexions entre les joueurs ». S'il veut marquer l'OM, comme il l'a déjà dit, il va falloir faire encore un peu mieux. Première session de rattrapage ce samedi à Montpellier.

Plus d'infos

Commentaires