Belgique, Inter Milan : le début de saison tonitruant du taulier Romelu Lukaku

Précieux pour l'Inter Milan comme pour la Belgique, Romelu Lukaku est au sommet de son art. Son début de saison canon le prouve.

Romelu Lukaku sous le maillot de la Belgique
Romelu Lukaku sous le maillot de la Belgique ©Maxppp

Un coup de foudre. Antonio Conte ne l'a jamais caché, il a toujours beaucoup apprécié Romelu Lukaku. Sur le banc de Chelsea à l'époque, le technicien italien voulait déjà faire revenir le Belge chez les Blues. Il l'a d'ailleurs rappelé cette semaine lors d'un entretien au Telegraph. « Après avoir remporté la Premier League, j’avais demandé deux joueurs. Le premier était Romelu Lukaku, le second Virgil Van Dijk. Ce sont des joueurs dont j’étais très proche, j’étais en contact quotidiennement avec eux. C’est dommage que ces transferts ne se soient pas réalisés, mais Romelu montre maintenant avec l’Inter que mon idée initiale était juste. », Mais les deux hommes étaient faits pour travailler ensemble.

La suite après cette publicité

Indispensable à l'Inter Milan de Conte

Et à l'été 2019, ils ont pu commencer à collaborer ensemble. Nommé coach de l'Inter Milan, l'ancien sélectionneur italien avait rapidement dévoilé sa priorité du mercato : recruter Romelu Lukaku. Après de longues négociations, le natif de Bruxelles a pu quitter Manchester United pour rejoindre la Lombardie. Rapidement, il a su trouver sa place au sein de l'effectif nerazzurro, marquant 34 buts et réalisant 6 passes décisives en 51 apparitions toutes compétitions confondues. Très complémentaire avec son compère d'attaque Lautaro Martinez, le Diable Rouge a été précieux pour l'Inter, qui a longtemps embêté la Juventus en Serie A et qui a atteint la finale de la Ligue Europa. Un match où il avait d'ailleurs signé un doublé, malgré la défaite 3-2 face à Séville.

Cette saison, l'ancien joueur d'Everton continue de sévir. En effet, il a disputé 8 matches toutes compétitions confondues (6 en Serie A, 2 en Ligue des Champions). Le temps pour lui de trouver le chemin des filets à sept reprises (5 buts en championnat, 2 en C1). Des chiffres qui montrent l'efficacité de l'avant-centre. Un élément qui fait le bonheur d'Antonio Conte. « Romelu est un joueur incroyable qui dispose d’une importante marge d’amélioration. En une année à l’Inter, il s’est énormément amélioré, car il a envie d’apprendre. Il peut continuer à s’améliorer pour devenir l’un des meilleurs attaquants au monde.» En plus d'enchaîner les buts en club, "Big Rom" est aussi indispensable à la Belgique.

Essentiel pour la Belgique de Martinez

Cette année 2020, il a inscrit 5 buts en 5 rencontres de Ligue des Nations avec les Diables Rouges de Roberto Martinez. Si le joueur de 27 ans a été muet face au Danemark (5 septembre) et face à l'Angleterre (15 novembre), il a été buteur contre les Three Lions lors de leur confrontation en octobre dernier (1 but, défaite 2-1 le 11 octobre). Il a aussi signé deux doublés. Le premier face à l'Islande le 14 octobre (victoire 2-1). Le second lors de la deuxième confrontation face au Danemark hier en Ligue des Nations. Deux buts qui ont été décisifs pour la Belgique qui a terminé première de son groupe et qui s'est assurée une place pour le Final Four de la compétition. Au passage, Lukaku a soigné ses statistiques puisqu'il en est désormais à 57 buts en 89 sélections. Il reste aussi sur une série de 45 buts sur ses 46 derniers matches en sélection selon les médias belges.

Mais la machine à marquer pourrait encore faire mieux et atteindre, qui sait, la barre des 100 buts en sélection. «Je ne me fixe pas d’objectifs personnels en termes de but. Je voulais atteindre celui de Van Himst, mais maintenant, ce qui compte, c’est de gagner les matchs avec la Belgique (...) Je suis un gagnant et j’essaie toujours de remporter mes matches ou de faire gagner l’équipe. Peu importe le contexte ! Je l’ai encore fait aujourd’hui, notamment à la mi-temps où j’ai rappelé à tout le monde qu’on n’était pas bien dans notre match, qu’on pouvait et devait faire mieux. La Ligue des Nations nous fait parfois râler parce que ce sont des matches en plus dans un calendrier déjà chargé et on voit qu’il y a beaucoup de blessés au sein des différentes sélections, mais il faut changer nos mentalités, toujours prendre chaque match avec sérieux ce qu’on fait de plus en plus». Leader sur le terrain comme sur le vestiaire, Romelu Lukaku est incontestablement au sommet de son art !

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires