Incidents OL-OM : le préfet de la région sort du silence

Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium
Dimitri Payet lors de OL-OM au Groupama Stadium ©Maxppp

Alors que la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône et la LFP notamment se prennent le bec au sujet de la responsabilité de la décision d'arrêter le match entre l'OL et l'OM, dimanche, le préfet Pascal Mailhos a pris la parole sur le plateau de BFM Lyon au lendemain des incidents afin d'expliquer sa version des faits. « S'il a fait pression pour la reprise du match ? Bien sûr que non, d’abord parce que cette responsabilité ne me revient pas. [...] Peu de temps après le début du match, un projectile est jeté contre un joueur de l'OM (Dimitri Payet). L’arbitre interrompt le match et convoque une réunion à autour de laquelle se trouvent les deux présidents, la ligue, l'arbitre, le vice-procureur, le DDSP et moi. Je rappelle que l'article 549 du code prévoit très clairement que la décision de maintenir et de suspendre le match est de la responsabilité unique de l'arbitre. C’est dit dès le début de la réunion par le responsable de la ligue. Et nous examinons pendant cette première réunion les avantages et les inconvénients », a-t-il dans un premier temps lancé, avant de poursuivre.

La suite après cette publicité

« Il est évident que, puisque la décision est prise après avis des autorités locales, nous donnons notre avis, le DDSP, le vice-procureur et moi. Si donner avis c’est faire pression pourquoi demander l’avis ? Je donne mon avis sur les deux hypothèses, j’évalue les avantages et les inconvénients. Je ne donne pas de préférence, et à l’issue de cette réunion l’arbitre, très clairement, décide de maintenir le match, nous demande quelques minutes pour l'échauffement, et sous réserve que nous mettions quatre boucliers au poteau de corner. Une deuxième réunion se tient à la demande de l’arbitre dans son vestiaire. Il nous annonce qu’il ne reprendra pas le match nous lui faisons valoir la volte-face que cela représente. Nous en prenons acte. »

Plus d'infos

Commentaires