Ligue 1 : Nice renverse Angers grâce à l'inévitable Andy Delort

Au Stade Raymond-Kopa, le choc du haut de tableau entre le SCO d'Angers et l'OGC Nice a finalement tourné en faveur des Aiglons (2-1). Bousculé en première période et mené à la pause, le Gym s'en est finalement remis à son buteur providentiel Andy Delort (doublé) pour renverser le cours de ce match dans les ultimes secondes. Nice est le nouveau dauphin du PSG.

Andy Delort en action sous le maillot de l'OGC Nice
Andy Delort en action sous le maillot de l'OGC Nice ©Maxppp

Après la victoire de l'Olympique Lyonnais contre le Racing Club de Lens (2-1), la douzième journée de Ligue 1 se poursuivait ce dimanche à 13 heures avec un choc de haut de tableau entre le SCO d'Angers (7e, 17 pts) et l'OGC Nice (3e, 20 pts). Sous les yeux de leurs supporters réunis au stade Raymond-Kopa, les Angevins, auteurs d'un très bon début de saison (4 victoires, 5 nuls, 2 défaites), marquaient malgré tout quelque peu le pas après un revers face au PSG (1-2) et un nul concédé à la dernière seconde contre Saint-Étienne (2-2). L'occasion, donc, pour les Scoïstes de se relancer grâce à leur jeu rapide et technique basé avant tout sur une solidité défensive certaine (6e défense du championnat). Mais la tâche s'annonçait complexe face à des Aiglons installés sur le podium, séduisants depuis la reprise (6 victoires, 3 nuls, 2 défaites) et qui pouvaient, en cas de victoire, devenir le nouveau dauphin du PSG, leader.

La suite après cette publicité

Boufal surprend le Gym

Meilleure défense du championnat, deuxième attaque la plus efficace, le Gym restait sur un match nul, concédé mercredi, face à l'OM (1-1) après avoir arraché un succès prestigieux contre l'OL (3-2) dimanche dernier. Pour cette rencontre, Christophe Galtier optait donc pour un 4-4-2 avec Walter Benitez dans les buts. Youcef Atal, Jean-Clair Todibo, Dante et Melvin Bard se retrouvaient en défense. Dans l'entrejeu, on retrouvait Lucas Da Cunha, Mario Lemina, Pablo Rosario et Hassane Kamara. Enfin, Amine Gouiri et Andy Delort étaient associés en attaque. De son côté, Gérald Baticle alignait son habituel 3-4-1-2 classique où Paul Bernardoni, titulaire dans les cages, était protégé par un trio défensif composé de Vincent Manceau, Ismaël Traoré et Romain Thomas. Jimmy Cabot et Souleyman Doumbia assuraient les rôles de pistons tandis que Batista Mendy et Thomas Mangani formaient le double pivot. Enfin, Sofiane Boufal et Mohamed-Ali Cho soutenaient Angelo Fulgini, présent sur le front de l'attaque angevine.

Sous un ciel pluvieux, le premier quart d'heure donnait lieu à un round d'observation entre deux formations se méfiant l'une de l'autre. Une entame équilibrée, très pauvre en occasions, où les Angevins prenaient, au fil des minutes, le contrôle des débats mais ne parvenaient pas pour autant à se montrer dangereux. Sur un bon pressing de Gouiri, Bernardoni et les Scoïstes se faisaient même la première frayeur de cette rencontre (19e). Symbole de cette opposition fermée, il fallait attendre la vingtième minute de jeu pour voir Delort signer la première frappe, non cadrée, du match (21e). Après des débuts timorés, les Aiglons sortaient progressivement de leur torpeur. Sur un centre d'Atal, Delort devançait Manceau mais sa tête fracassait le montant gauche du portier angevin (23e). Dans la foulée, Angers se projetait en contre. Au duel avec Atal, Boufal s'écroulait à la limite de la surface angevine... Suite à l'intervention du VAR, Willy Delajod, l'arbitre de la rencontre, confirmait le penalty et Boufal ne tremblait pas pour ouvrir le score (1-0, 29e). Piqués au vif, les Azuréens reprenaient la maitrise du ballon mais malgré l'apparition du soleil sur l'enceinte angevine, l'animation offensive du Gym tardait à rayonner. À la pause, le SCO - réaliste - menait sur son seul tir tenté.

Andy Delort change tout !

Au retour des vestiaires, l'OGC Nice repartait avec la même emprise collective mais face à un bloc angevin très rigoureux défensivement, les hommes de Christophe Galtier rencontraient beaucoup de difficultés à déstabiliser le club de l'Ouest. Il fallait alors un peu de chance pour permettre aux Aiglons de se relancer dans cette rencontre. Après une combinaison avec Gouiri dans l'axe, Delort, en déséquilibre, armait une frappe, contrée par Thomas, qui lobait finalement Bernardoni (1-1, 57e). L'ancien Montpelliérain en profitait pour inscrire, non sans réussite, son sixième but de la saison. Plus tranchant, plus haut sur le terrain, le Gym se faisait malgré tout quelques frayeurs. Profitant d'une perte de balle niçoise dans l'entrejeu, Mohamed-Ali Cho décalait Fulgini qui tombait sur un Benitez impérial au sol (63e). Une alerte qui ne freinait pas les ardeurs azuréennes. Pas attaqué aux 25 mètres, Gouiri progressait balle au pied et armait une puissante frappe superbement claquée par Bernardoni (69e).

Dans la foulée, le buteur franco-algérien de 21 ans éliminait Traoré avant de voir sa frappe encore repoussée par le dernier rempart angevin... dans les pieds de Da Cunha. Idéalement positionné, l'ancien Rennais manquait pourtant totalement sa reprise du gauche (72e). Dans une fin de rencontre très ouverte, les deux formations avaient l'occasion de s'imposer. Très actif cet après-midi, Boufal, bien servi par Brahimi, voyait le retour in-extremis de Dante (82e). En face, Claude-Maurice s'essayait à une superbe reprise acrobatique qui flirtait finalement avec la transversale angevine (86e). Sous pression, les Angevins craquaient finalement dans les ultimes secondes de ce match... Suite à ballon mal renvoyé, Delort, à l'entrée de la surface, balançait un missile téléguidé sur la droite du but de Bernardoni, battu (1-2, 90+1e) et permettait aux siens d'arracher un précieux succès (2-1). Dauphin du PSG, l'OGC Nice confirme son excellent début de saison avant d'accueillir Montpellier. De son côté, Angers stagne à la 7e place avant de se déplacer sur la pelouse du LOSC, le champion sortant.

Le classement complet de la Ligue 1

Le classement des buteurs

Les compositions officielles au coup d'envoi

Le XI du SCO d'Angers

Le XI de l'OGC Nice

Plus d'infos

Commentaires