Laurent Nicollin répond au tacle de Roxana Maracineanu sur les clubs de Ligue 1

Laurent Nicollin, le président du Montpellier HSC
Laurent Nicollin, le président du Montpellier HSC ©Maxppp

«A chaque fois que je vais au stade en tant que ministre, je me dis heureusement que j’ai emmené mon fils plutôt au rugby qu’au football. (...) Moi, je privilégie les matchs de l’équipe de France quand je peux me permettre d’emmener mes enfants aux matchs, mais pas ceux des clubs parce qu’aujourd’hui, clairement, je ne fais pas confiance aux rapports que les clubs instaurent avec les groupes de supporters», déclarait dernièrement la ministre chargée des Sports, Roxana Maracineanu, sur les ondes de RMC. Une sortie médiatique tranchée faisant suite aux incidents survenus lors du choc arrêté entre l'OL et l'OM dimanche dernier mais qui n'a pas plus à tout le monde...

La suite après cette publicité

Dans les colonnes du Midi Libre, le président de Montpellier, Louis Nicollin, a ainsi fait part de son mécontentement quant aux propos de la ministre : «qu’il y ait des excès dans le foot, c’est à l’image de la société, mais je n’ai pas de leçon à recevoir au MHSC question état d’esprit, club familial, respect des gens, parce qu’on est comme ça au quotidien. (...) Quand j’entends la ministre des Sports disant qu’elle est bien contente d’être à un match de rugby plutôt qu’à un match de foot, moi, ça me choque, comme tous les présidents de club. Je l’apprécie, j’aime le rugby, mais elle ne doit pas tenir de tels propos. C’est désobligeant vis-à-vis des supporters et des gens qui aiment le foot. Je ne défends pas mon sport mais des choses bien. Moi aussi j’ai un rôle éducatif, je forme des jeunes joueurs, j’ai envie qu’ils passent tous le bac.» Le message est passé...

Plus d'infos

Commentaires