L'indice de taille sur l'avenir d'Ole Gunnar Solskjær, la Juventus proche de boucler un dossier prioritaire

Ole Gunnar Solskjær a reçu un soutien de poids, la Juventus pousse un ouf de soulagement, la presse anglaise a honte des débordements à l'Euro 2020, retrouvez dans votre revue de presse Foot Mercato les dernières informations de la presse sportive européenne.

Ole Gunnar Solskjær a reçu un soutien de poids,
Ole Gunnar Solskjær a reçu un soutien de poids, ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ole Gunnar Solskjær conforté

Manchester United traverse actuellement une zone de turbulences, forcément l'entraîneur Ole Gunnar Solskjær est désigné comme le premier coupable. C'est en tout cas ce qu'on pouvait penser, car la réalité est tout autre. Comme nous l'apprend le Daily Express, le tacticien norvégien a reçu le soutien des propriétaires du club. «Nous sommes derrière Ole», peut-on lire dans l'encart du Daily Star. Un peu de répit donc pour le «Baby Face Killer», mais jusqu'à quand ?

Dybala 2026

Depuis de nombreux mois maintenant, la Juventus négocie pour prolonger le contrat de Paulo Dybala qui expire l'été prochain. Et la Vieille Dame est proche de toucher au but. Pour Tuttosport, la signature serait même imminente. «Dybala 2026, finalement oui !», s'enthousiasme le quotidien italien. L'agent de l'Argentin est de retour dans la Botte pour finaliser les contours du nouveau contrat. Pour la Juve, c'est un véritable soulagement. Elle peut désormais s'atteler à construire son avenir autour de la Joya.

La sentence est tombée pour les débordements de l'Euro 2020

La presse anglaise est rouge de honte en ce mardi matin. En effet, l'UEFA a rendu son verdict pour les débordements durant la finale de l'Euro 2020 entre l'Angleterre et l'Italie. Et la sentence est irrévocable. L'UEFA a infligé à la Fédération anglaise deux matches à huis clos et 100 000 euros d'amende pour « le manque d'ordre et de discipline à l'intérieur et autour » de Wembley le 11 juillet, lors de la finale de l'Euro. «Coupable», écrit le Daily Star. Des scènes de chaos avaient lieu ce jour-là, alors qu'on pouvait s'attendre à une véritable communion entre les supporters et les joueurs pour briser la malédiction des Three Lions.

Plus d'infos

Commentaires