Benfica-PSG : le coup de gueule de Verratti contre l'arbitrage

Ce mercredi soir, le PSG a buté sur une belle équipe de Benfica (1-1). En après match, Marco Verratti a livré un constat très honnête sur la rencontre des siens et en a profité pour tacler l'arbitre du soir.

Verratti discute avec Leo Messi
Verratti discute avec Leo Messi ©Maxppp
La suite après cette publicité

Ce mercredi soir, le PSG retrouvait la Ligue des champions avec un déplacement face à Benfica à Lisbonne. L'occasion de se frotter à une équipe séduisante depuis le début de saison en C1. Et après avoir beaucoup souffert dans ce match, les Parisiens ont ramené un point de ce déplacement (1-1). Si Messi a brillé en ouvrant le score, c'est surtout Gianluigi Donnarumma qui a rayonné pour tenir ce résultat (7 arrêts). Le gardien italien a gardé les siens en vie toute la rencontre, alors que le PSG a beaucoup souffert par moment, notamment dans l'entame du match.

Au micro de Canal+, Marco Verratti a estimé que le PSG avait tout de même bien géré les temps faibles dans cette soirée mais regrette le manque d'efficacité devant. «On joue toujours pour gagner, mais c'était difficile ce soir. Benfica est une équipe avec des bons joueurs, c'est une bonne équipe. On a souffert au début, c'est normal avec le public et l'ambiance qu'il y a. Après, on a mérité en seconde période. On a eu deux occasions très claires et il faut marquer. En C1, ça doit faire but ce genre d'occasions. On a tout donné, on a fait ce que l'on pouvait», a-t-il d'abord lancé.

L'Italien n'a pas compris l'arbitrage du soir

Le milieu italien a surtout expliqué que le PSG ne pouvait pas dominer pendant 90 minutes tous les matches et qu'il fallait donc être capable de ne pas prendre l'eau dans ces moments-là. «Quand on ne peut pas gagner, on ne doit pas perdre. Il faut accepter de souffrir pendant 10-15 minutes, on ne peut pas tout le temps dominer. C'est ce que l'on a fait avec le très beau but de Messi qui a encore fait un gros match. Après, on a concédé peu d'occasions en seconde période à part à la fin.»

Enfin, Marco Verratti a aussi évoqué le fait de jeu de la fin de première période. Après une très grosse semelle d'Enzo Fernandez sur la cheville de l'Italien, l'arbitre décidait de ne donner qu'un carton jaune. Une incompréhension pour le Parisien. «Je ne comprends plus rien au foot. Au début du championnat, on nous dit que si on prend la cheville en haut, c'est rouge. J'ai la cheville gonflée, elle aurait pu être cassée, mais bon. Il a fait des erreurs, moi aussi, j'en fais. On aimerait que les arbitres s'expliquent un peu, qu'ils disent qu'ils ont raté, car ça arrive à tout le monde. Lui, il me dit que non ce n'est que jaune. On ne se comprend pas...» Voilà qui est clair.

Plus d'infos

Commentaires