Thierry Henry raconte son retour sur les pelouses de L1

Thierry Henry consultant pour Prime Video
Thierry Henry consultant pour Prime Video ©Maxppp

Consultant phare de la Ligue 1 pour Amazon Prime Video, Thierry Henry interpelle par sa facilité sur le bord des terrains du championnat de France. Entretenant une complicité affichée avec les acteurs de L1, l'ancien buteur des Gunners (228 buts, 105 passes décisives en 376 matches) semble prendre un plaisir extrême dans ce nouveau rôle, comme en témoigne ses propos accordés pour Le Parisien : «ce n’est que du plaisir. On nous met dans de très bonnes conditions. J’ai la chance d’être avec des bons gars, Ben (Cheyrou), Thibault (Le Rol), Smaïl (Bouabdellah). On forme une bonne équipe et ça me permet aussi de me reconnecter avec le public français et la L1. Partout, dans les stades, on reçoit un accueil vraiment sympa. Il y a de belles ambiances, de belles pelouses, et même si on ne peut plus jouer, bien sûr, on retrouve de bonnes sensations.»

La suite après cette publicité

Impressionnant ses collègues respectifs par sa rigueur et sa justesse d'analyse, l'actuel assistant de Roberto Martinez à la tête de la sélection belge évoque aussi les émotions retrouvées sous ce nouveau costume : «je trouve normal de travailler pour préparer les matchs. J’ai toujours fait comme ça et j’aime ça. À part mon bref passage comme entraîneur à Monaco, ça fait très longtemps que je suis parti de France, que j’ai perdu cette proximité avec la L1 et le public. Ce rôle de consultant à Amazon me permet de refaire mon parcours et de revivre certaines émotions. Quand j’arrive dans un stade, je marche dans les couloirs, je vais sur la pelouse. Et les émotions remontent… Je suis revenu à Monaco, là où tout avait commencé pour moi, où j’ai marqué mes premiers buts en L1. Ça fait forcément quelque chose. Samedi, j’ai revu Bollaert, je me suis rappelé que c’est là où j’ai connu ma première sélection en équipe de France. Je me suis souvenu aussi d’un but que j’avais marqué à Warmuz, de l’action qui l’avait précédé. Partout, je me rappelle de beaux souvenirs, de matchs, de moments. Mais à Bollaert, c’était encore plus intense.»

Plus d'infos

Commentaires