La LFP prépare un plan à 1,5 milliard d'euros !

Mise en danger suite au fiasco Mediapro, la Ligue met tout en oeuvre pour assurer ses arrières avec, notamment, la création d'une filiale commerciale. Et elle se montre gourmande avec tous ceux désirant acheter des parts de cette future création.

Vincent Labrune, le président de la LFP
Vincent Labrune, le président de la LFP ©Maxppp

Lorsqu’il a pris la tête de la LFP, Vincent Labrune a dû gérer les conséquences du fiasco Mediapro. Pour rappel, le groupe sino-espagnol avait signé un contrat assurant aux clubs de Ligue 1 et de Ligue 2 des revenus annuels dépassant légèrement le milliard d’euros. Un rêve qui s’est rapidement transformé en cauchemar avec le désengagement de la société présidée par Jaume Roures.

La suite après cette publicité

Depuis, la LFP s’active en coulisses pour éviter la répétition d’un tel scénario catastrophe. Car la saison dernière, les clubs français ont enregistré un record de pertes : 730 M€. Une somme ahurissante qui a mis plusieurs formations la tête sous l’eau. Et l’idée principale des équipes de Labrune pour remonter la pente est de créer une filiale commerciale. Une filiale dont au moins 80% des parts seraient détenues par la Ligue.

Éviter une nouvelle catastrophe

Dans son édition du jour, L’Équipe nous apprend que l’objectif est de trouver des partenaires financiers à qui vendre les pourcentages restants. Avant de passer la deuxième, la Ligue va donc sonder le marché. Car ses exigences sont conséquentes. Aux fonds potentiellement intéressés, un ticket d’entrée d’un milliard et demi d’euros sera demandé ! Le but est bien évidemment de pouvoir disposer immédiatement d’importantes liquidités pour renflouer les clubs français.

Ce plan d’action a été présenté aux clubs par Vincent Labrune. Un plan qui prévoirait la création d’un fonds de réserve, en cas de nouvelle catastrophe, et la redistribution d’une partie de cette somme aux clubs selon « un calendrier et des modalités à définir », écrit le quotidien sportif. Un plan qui rappelle l’accord passé entre LaLiga et CVC. Sauf que si le Real Madrid et le FC Barcelone n’ont pas voulu de ce partenariat, L’Équipe indique que le Paris Saint-Germain serait très favorable à ce projet pour la Ligue 1. Affaire à suivre.

Plus d'infos

Commentaires