L2, Dunkerque : Samuel Yohou victime de racisme face à Nîmes

Samuel Yohou sous les couleurs de Dunkerque
Samuel Yohou sous les couleurs de Dunkerque ©Maxppp

Le 5 février dernier, Dunkerque se déplaçait à Nîmes à l'occasion de la 23e journée de Ligue 2. A la fin du match, le défenseur de Dunkerque Samuel Yohou a reçu un carton jaune, synonyme de suspension pour le match face à Nancy, après avoir célébré la victoire devant les supporters nîmois. Or, dans un entretien accordé à La Voix du Nord, il explique qu'il avait agit ainsi car il avait reçu des insultes racistes pendant le match. «Cela a commencé avec le briquet, ils ont jeté un briquet sur Jérémy Huysman, les insultes sont parties du côté gauche (tribune opposée aux bancs). Avant la fin du match, j'entendais des "sale noir, lève-toi espèce de sale merde», raconte-t-il pour commencer.

La suite après cette publicité

Le défenseur explique que chaque point compte dans la saison de son club et c'est aussi l'une des raisons qui l'a poussé à ne pas réagir durant la rencontre. Il indique également le manque de considération de l'arbitre : «Vous savez, moi j'ai 30 ans je n'ai pas que ça à faire d'entendre des conneries comme ça. Après, à la fin du match c'est vraiment naturel, j'étais content de la victoire. Je les ai regardés. On sait que tous les points sont compliqués, donc quand on va gagner à Nîmes alors que personne ne pariait sur nous pour prendre trois points, je réponds avec la rage. L'arbitre de touche pense que je fête la victoire, mais genre un peu trop. Je lui explique qu'avant cela, je me suis fait insulter avec des insultes racistes. OK pendant 90 minutes j'arrive à rester focus, mais à la fin, si je peux leur dire "merde", je ne vais pas me priver de leur dire (...). Les arbitres n'ont pas cherché à comprendre. »

Plus d'infos

Commentaires