Mercato : cette mesure qui va contrecarrer les plans de Newcastle

Lanternes rouge du championnat, les Magpies pensaient bien pouvoir se renforcer lors du mercato d'hiver. Mais ce souhait pourrait voler en éclats suite à une décision de la Premier League.

La joie des fans de Newcastle devant le stade après le rachat
La joie des fans de Newcastle devant le stade après le rachat ©Maxppp
La suite après cette publicité

Lanterne rouge de Premier League, Newcastle joue gros à Saint James'Park face à Arsenal ce samedi à 13h30. Une énième défaite ternirait encore un plus la situation sportive des Magpies. Fraîchement passé sous pavillon saoudien, le club anglais comptait bien utiliser le mercato d'hiver pour effectuer quelques retouches dans l'effectif dirigé par Eddie Howe. Une enveloppe de 60 millions d'euros était même évoquée avec insistance dans les médias britanniques. Mais la Premier League ne l'entend pas de cette oreille.

En effet, suite à une réunion d'urgence, une nouvelle règle était instaurée : celle-ci interdisait les formations de sceller des accords commerciaux avec des sociétés liées à leurs propriétaires. L'objectif de cette mesure demeure limpide : limiter les inégalités financières. Une règle qui avait été votée par tous les clubs de Premier League sauf Manchester City... Cette décision impactait déjà la nouvelle direction des Magpies désireuse de boucler au plus vite des accords commerciaux susceptibles de renforcer la puissance économique du club.

Le mercato de Newcastle plombé par la Premier League ?

Une démarche qui tombait donc à l'eau au moins jusqu'au 30 novembre. Mais malheureusement pour Newcastle, le supplice ne s'achève pas en si bon chemin. Dans son édition du jour, le Daily Mail révèle que cette interdiction a été prolongée par la Premier League au moins jusqu'au 14 décembre ! Un nouveau coup dur qui risque bien de plomber la stratégie des nouveaux actionnaires pour le mercato d'hiver. Car les futurs investissements à réaliser en janvier prochain dépendaient clairement des accords commerciaux bouclés par Amanda Staveley et ses collaborateurs.

Celle-ci avouait récemment qu'elle cherchait à conclure des contrats de sponsoring aussi vite que possible. L'actionnaire et dirigeante du club peut donc déjà oublier la possibilité de parapher des contrats avec des entreprises saoudiennes. Un levier en moins à activer qui pourrait donc impacter le mercato d'hiver des pensionnaires de Saint James'Park. Déjà complexe, la mission d'Eddie Howe pourrait devenir quasi impossible sans un mercato d'envergure...

Plus d'infos

Commentaires