OM : le clan Frank McCourt justifie le départ de Jacques-Henri Eyraud

Écarté du poste de président de l'Olympique de Marseille, Jacques-Henri Eyraud, remplacé par Pablo Longoria, n'a pas tout raté. Mais l'entourage de Frank McCourt explique son départ.

Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt lors d'une rencontre entre l'ASM et l'OM
Jacques-Henri Eyraud et Frank McCourt lors d'une rencontre entre l'ASM et l'OM ©Maxppp
La suite après cette publicité

Frank McCourt débarque ce lundi à Marseille. Le propriétaire de l'Olympique de Marseille, qui a choisi de placer Pablo Longoria au poste de président et Jorge Sampaoli au poste d'entraîneur, est très attendu pour régler une situation critique et tendue, avec les supporters notamment. Le Bostonien s'est d'ailleurs offert une tribune dans les colonnes de La Provence pour envoyer un message aux fans phocéens, se gardant d'évoquer Jacques-Henri Eyraud, son premier président, pas franchement pas dans leurs cœurs.

Ce lundi, dans les colonnes de L'Équipe, des proches de l'homme d'affaires américain ont pris la parole pour évoquer le désormais ex-n° 1 de l'écurie olympienne. Et les mots sont loin d'être aussi durs que chez les aficionados marseillais. «Le bilan n’est pas si négatif. Il y a eu de bonnes choses avec la restructuration du centre de formation ou les actions sociales menées notamment pendant le confinement», a-t-on signalé dans l'entourage de McCourt.

«Pas toujours à l'écoute de Marseille»

Pour autant, si tout n'est pas à jeter, JHE a tout de même échoué dans sa mission, explique-t-on chez les proches de l'Américain. «Mais il n’a pas été toujours à l’écoute de Marseille. Il y a eu des maladresses et des erreurs sur ce qu’est l’OM pour les Marseillais. Au-delà de ça, il avait un objectif, sportif et financier. Et il n’a pas réussi», a-t-on lâché.

Lui sont reprochés principalement ses échecs sur le plan économique et son incapacité à réduire la voilure financièrement. «C’est la vie et l’actionnaire doit prendre les décisions en conséquence», conclut-on dans le clan McCourt. Jacques-Henri Eyraud, qui aura désormais un siège de membre au conseil de surveillance, a officiellement transmis les clés du camion à Pablo Longoria ce dimanche. Une nouvelle ère commence à Marseille.

Plus d'infos

Commentaires