Les Girondins de Bordeaux doivent trouver 20M€ avant la mi-juin !

Gérard Lopez pendant une conférence de presse
Gérard Lopez pendant une conférence de presse ©Maxppp

Le néant sportivement, la galère dans le vestiaire, la crise économiquement parlant, la situation aux Girondins de Bordeaux n'est pas sans rappeler la célèbre maxime d'un certain Louis-René Des Forêts : «quand je suis dans le marasme, je ne prends pas sur moi d'en sortir, j'y reste jusqu'au cou». Et il n'y a plus forcément grand chose à espérer du déplacement des Girondins en terres brestoises, ce samedi à 21 heures, puisque peu importe le résultat, Bordeaux - sauf un score fleuve combiné à un miracle - devrait officiellement être relégué en Ligue 2. Au bord du gouffre, le club au scapulaire l'est sur tous les plans comme le révèle les dernières informations du quotidien L'Equipe. En proie à d'importantes difficultés sur l'aspect financier, le FCGB va en effet devoir combler un trou de 40 millions d'euros d'ici au 30 juin !

La suite après cette publicité

Dans cette optique et même en tenant compte du plan de restructuration des coûts, de l'arrivée du fonds d'investissement CVC (qui permettra au club de toucher 8,5 M€ en juillet, puis la même somme en juin 2023) et de l'aide de 7 M€ prévue par la LFP concernant les droits télé, il en reste actuellement 20 à trouver. A noter par ailleurs que dans cette recherche des 20M€, vitaux pour passer le contrôle de la DNCG, Bordeaux ne pourra compter sur l'intéressement de 20 % à la revente sur les possibles transferts de Jules Koundé (Séville FC) et Aurélien Tchouaméni (Monaco). En effet, il est d'ores et déjà acté que ces fonds serviront à réduire la dette de 50 millions d'euros du président Gérard Lopez. Avec un remboursement initialement prévu en 2025, 38M€ seront ainsi versés pour Fortress, 12M€ pour King Street. Un bourbier sans nom ! Le président bordelais doit donc sortir de sa poche ces 20 millions d'euros.

Plus d'infos

Commentaires