Mercato : l'OM prépare-t-il en coulisse un nouveau coup à la Azpilicueta ?

Avec le recrutement de Cesar Azpilicueta, l'OM entre dans une nouvelle ère. Pour la première fois depuis bien longtemps, le club phocéen a misé gros sur un grand espoir du football européen et est parti piocher chez le champion d'Europe en titre, rien que cela. Après trois ans d'observations, la nouvelle technique de recrutement de l'OM porte enfin ses fruits. Après « Azpi », peut-on s'attendre à d'autres recrues de ce type ? José Anigo donne quelques éléments de réponse.

Mercato OM : Anigo s'active en coulisse
Mercato OM : Anigo s'active en coulisse ©Maxppp

L'OM a frappé un grand coup sur le marché des transferts en s'offrant Cesar Azpilicueta au nez et à la barbe du Barça, d'Arsenal et du Real Madrid. Un transfert qui ne doit rien au hasard et qui est essentiellement dû à la nouvelle politique de recrutement mise en place depuis trois ans à l'Olympique de Marseille. Si le club phocéen avait déjà pris l'initiative heureuse de miser sur des jeunes joueurs prometteurs évoluant en L2 ou en National (Valbuena et Kaboré en sont les meilleurs exemples), c'est la première fois que Marseille s'offre un grand espoir du football européen.

La suite après cette publicité

Interrogé par La Provence lors de la présentation du joueur, José Anigo a expliqué les dessous d'un système bien ficelé et qui fait enfin ses preuves après trois ans de disette. « Notre cellule de recrutement supervise les meilleurs jeunes joueurs en Europe depuis plus de trois ans. On suit les championnats étrangers en général et quand on décèle des éléments de qualité, on poursuit nos investigations. » C'est ce qui s'est passé pour Azpi, suivi depuis trois ans par la cellule de recrutement composée de José Anigo, François Brisson, Franck Passi, et de Jean-Philippe Durand. « Quand s’est posé le cas d’un latéral droit, on s’est immédiatement positionnés. Didier (Deschamps) avait aussi ses renseignements de son côté. Il a ainsi souhaité récupérer Cesar Azpilicueta et c’était une évidence dans la mesure où ce garçon-là a montré, depuis trois ans, beaucoup de qualités en Espagne. Des rapports ont été tour à tour rédigés à son sujet par François Brisson, Franck Passi, Jean-Philippe Durand et moi-même. On l’a tous vu. »

S'il est pour l'instant prématuré d'affirmer que le jeune international espagnol est une bonne affaire, on peut évidemment se poser des questions au sujet des futures recrues de l'OM. Alors que Juliano Beletti, Albin Ebondo, Rod Fanni ou encore Philip Degen étaient annoncés pour succéder à Laurent Bonnart, les dirigeants phocéens ont pris tout le monde par surprise en s'offrant les services d'Azpi. Qui sait, le futur remplaçant de Taye Taiwo ou le buteur tant recherché sont peut-être déjà suivis par José Anigo et son équipe. Une chose est sûre, le mercato olympien n'a pas fini de nous surprendre.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires