Guillaume Hoarau fera-t-il long feu au PSG ?

Alors qu'il doit faire son retour sur les terrains juste après la trêve hivernale, Guillaume Hoarau sait qu'il joue gros. En six mois, l'attaquant du PSG devra prouver qu'il peut s'intégrer au projet ambitieux des Qataris. Dans le cas contraire, un départ semble lui être promis.

Hoarau, un avenir en question ?
Hoarau, un avenir en question ? ©Maxppp

Blessé à l'épaule de puis la fin du mois d'août, Guillaume Hoarau attend avec impatience de pouvoir revêtir à nouveau la tunique du Paris Saint-Germain après avoir disputé seulement trois petits matches cette saison (contre Lorient, Rennes et Differdange). Annoncé comme imminent, le retour à la compétition du Réunionnais ravira sans doute Antoine Kombouaré qui disposera d'une cartouche supplémentaire en attaque.

La suite après cette publicité

Mais dans ce PSG version Qatar, l'ancien Havrais peut-il envisager un avenir sur le long terme ? À l'heure actuelle, Antoine Kombouaré privilégie un 4-2-3-1 composé pour son meneur de jeu argentin Javier Pastore où ne figure qu'une seule pointe, Kévin Gameiro. Titulaire indiscutable, l'ex-Lorientais a relégué Mevlut Erding au rang de doublure. Hoarau est donc davantage parti pour batailler avec le Turc pour une place de nº 2, même si divers facteurs tels qu'un passage en 4-4-2, une panne sèche de Gameiro ou l'accumulation de matches (L1, coupe d'Europe, etc.) lui permettront de grappiller du temps de jeu.

S'il peut donc espérer jouer cette saison, qu'en sera-t-il pour l'exercice 2012/2013 ? À l'instar d'Erding, Hoarau sait que les nouveaux patrons des Rouge-et-Bleu ont la volonté de construire une équipe faite essentiellement de noms clinquants. Et le poste d'attaquant n'échappera bien entendu pas à la règle. Si des joueurs du calibre de Milito ou Berbatov débarquent, sa situation se dégradera donc forcément. Outre le fait d'avoir le plaisir de jouer des matches, Hoarau sait qu'être titulaire lui permettrait également de postuler en équipe de France. Mal parti pour disputer l'Euro 2012 depuis que Laurent Blanc a testé le Lyonnais Bafé Gomis et le Montpelliérain Olivier Giroud à son poste, le natif de Saint-Louis est conscient qu'il part de loin.

Dès lors, un départ vers un club lui offrant un meilleur statut ne serait pas incompréhensible. Enfin, sa situation contractuelle risque de compter aussi. Lié au PSG jusqu'en 2013, Hoarau n'a toujours pas prolongé. Au cas où il ne réussirait pas une deuxième moitié de saison de bonne facture, pas sûr que ses dirigeants voudront lui faire signer un nouveau contrat. Si un tel scénario se produit, le PSG se verrait alors obligé de s'en séparer sous peine de prendre le risque de le perdre sans encaisser un seul sou en 2013.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires