Ligue 1 : Nantes humilie Bordeaux et peut croire au maintien

Ce samedi, le FC Nantes et Bordeaux s’affrontaient pour une première finale dans la course au maintien. Les Canaris poursuivent leur belle série et peuvent croire plus que jamais au maintien avec cette nouvelle victoire, la première à domicile depuis octobre (3-0).

Coco et Louza célèbrent un but
Coco et Louza célèbrent un but ©Maxppp

Pour cette 36eme journée de Ligue 1, le FC Nantes recevait les Girondins de Bordeaux. Un match décisif dans la course au maintien puisque les deux équipes étaient mal classées. Les Canaris dix-huitième devaient impérativement gagner face à Bordeaux, quinzième, pour ne pas dire adieu à la Ligue 1 la saison prochaine. Même son de cloche pour les Marines et Blancs qui pouvaient assurer leur maintien en prenant les trois points. Pour cette rencontre, Kombouaré décidait d’aligner ses hommes forts avec un trio offensif plutôt séduisant : Blas, Simon, Kolo Muani. De son côté, Jean-Louis Gasset tentait un 4-3-3 avec le jeune Sekou Mara en pointe.

La suite après cette publicité

Dans le début de rencontre, c’est le FC Nantes qui a largement dominé des Bordelais qui manquaient d’envie et d’intensité. Avec une meilleure maitrise technique et plus de mouvement, les hommes d’Antoine Kombouaré se créaient quelques occasions. Sur son côté droit, Ludovic Blas faisait des misères à un Youssouf Sabaly à la ramasse. Le jeune ailier français, par ses dribbles et ses qualités de percussion, a plus d’une fois donné le tournis au défenseur sénégalais. Et à force de se balader dans la défense bordelaise, l’ancien joueur de Guingamp délivrait une merveille de centre sur la tête de Coulibaly. L’attaquant malien qui n’avait plus marqué dans le jeu depuis 2 ans battait Costil d’une belle tête (1-0, 19e). Par la suite, c’est Kolo Muani qui ne passait pas loin du but du break sur un service de Simon (23e). Coté bordelais absolument rien à se mettre sous la dent si ce n’est cette frappe de Hwang repoussé par Lafont (42e).

Nantes revient à un point de Strasbourg

Si les supporters bordelais espéraient une réaction en seconde période, ils ont été déçus. Le deuxième acte commençait sur la même dynamique que le début de rencontre. Les coéquipiers de Yacine Adli manquaient d’impact, d’intensité. Kolo Muani, lui, continuait de faire parler sa vitesse. Il se jouait deux fois de Benito et obtenait un penalty. Le défenseur suisse pris de vitesse faisait une faute très maladroite. Imran Louza ne se faisait pas prier. Il transformait son cinquième penalty de la saison (5 sur 5) pour donner deux buts d’avance à son équipe (2-0, 48e). Bordeaux ne pouvait pas rêver pire comme entame de deuxième période. Comme pour illustrer des choix de départ sans doute très mauvais, Jean-Louis Gasset réalisait pas moins de 4 changements d’un coup. De Preville, Traoré, Oudin et Baysse faisaient leur apparition.

Ces changements n’auront finalement pas servi à grand-chose puisque Nantes déroulait tranquillement. Simon Moses ridiculisait Kwateng avant de servir parfaitement Kolo Muani. Le jeune attaquant de 23 ans reprenait d’une belle reprise de volée pour le troisième but (3-0, 70e). Le score ne bougera plus. Cette nouvelle lourde défaite n’arrange pas Bordeaux qui s’est peut-être vu déjà maintenu le week-end dernier avec sa victoire contre Rennes. En plus de voir Nantes revenir à seulement deux points, les Girondins voient leur goal average passer à -18, plus que Nantes (-11), Lorient (-16), Strasbourg (-10) ou encore Brest (-13). La relégation arrive à grand pas. De son côté, Nantes poursuit sa belle série et pourrait bien se maintenir après un finish de folie.

Retrouvez le classement complet de Ligue 1 ici.

Plus d'infos

Commentaires