Serie A : Naples et Kvara font craquer la Lazio

Pedro Rodriguez sous le maillot de la Lazio
Pedro Rodriguez sous le maillot de la Lazio ©Maxppp

Lors du dernier match de la journée en Serie A, comptant pour la 5ème journée, Naples est allé chercher la victoire sur la pelouse de la Lazio (2-1). Avant la rencontre, les deux équipes se tenaient dans un mouchoir de poche avec le même bilan (2 victoires et 2 matchs nuls) ou presque. Seule la différence de buts permettait de départager les deux clubs et à ce jeu là, ce sont les joueurs de Luciano Spalletti qui menaient (+7 contre +3). Le match était d'ailleurs très plaisant à regarder avec des équipes joueuses de part et d'autre du terrain.

La suite après cette publicité

Au tout début de la rencontre, sur la première action chaude des Laziale, Mattia Zaccagni venait tromper Alex Meret (4e). Les Napolitains mettaient plus de temps pour vraiment entrer dans la partie. L'intenable Khvicha Kvaratskhelia essayait bien de réveiller ses coéquipiers mais Ivan Provedel était vigilant (34e) ou bien aidé par ses montants (36e). Sur cette dernière action d'ailleurs, la pépite géorgienne avait réalisé un amour d'enchainement, roulette puis frappe limpide, très mal payé donc. Mais au moins, ses coups d'éclat montraient la voie à Min-Jae Kim. Sur un corner de Piotr Zielinski, le défenseur plaçait un coup de tête puissant qui venait toucher le poteau avant d'entrer dans les cages romaines. Au retour des vestiaires, Naples augmentait l'intensité et les occasions pleuvaient sur le but d'Ivan Provedel. «Kvara» (47e), Zielinski (50e) et Victor Osimhen (51e, 60e) butaient sur le portier italien ou sur son montant pour le dernier nommé. Mais ça ne pouvait pas durer éternellement et le gardien de la Lazio s'inclinait finalement face à Khvicha Kvaratskhelia, intenable depuis le début de la saison. De l'extérieur de la surface, le Géorgien venait tromper la vigilance de Provedel (61e). Avec cette victoire, Naples repasse devant l'AC Milan et prend donc la 1ère place.

Plus d'infos

Commentaires