PSG : le président de Tottenham ne va rien faciliter pour Dele Alli

Désigné comme victime du retour de Gareth Bale chez les Spurs, le milieu anglais est annoncé dans le viseur du PSG. Mais comme à son habitude, le président du club londonien se montrera dur en affaire.

Dele Alli sous le maillot de Tottenham
Dele Alli sous le maillot de Tottenham ©Maxppp

Les jours de Dele Alli (24 ans) à Tottenham sont-ils comptés ? Pour la presse anglaise, et malgré les démentis de José Mourinho, le milieu de terrain anglais va payer le prix fort du retour (en prêt) de Gareth Bale à Tottenham. Non convoqué pour le rendez-vous de Ligue Europa en Bulgarie face au Lokomotiv Plovdiv, Alli semble recevoir des messages clairs de la part de son entraîneur concernant son avenir.

La suite après cette publicité

Et ça, le Paris Saint-Germain et l’Inter Milan l’ont bien compris. Rapidement, les deux clubs ont été cités par les médias d’outre-Manche comme les deux principaux courtisans du joueur. Mais c’est bien Paris qui semble avoir pris une longueur d’avance puisque le Telegraph annonçait avant-hier que les Rouge-et-Bleu avaient entamé des discussions avec les Spurs à ce sujet.

Levy ne veut pas perdre définitivement son joueur

Une information confirmée hier par le Guardian. Le journal anglais a révélé que les dirigeants parisiens tentaient de récupérer Dele Alli sous la forme d’un prêt avec option d’achat. Une formule chère à Leonardo. En témoignent les dossiers Icardi et Florenzi. Mais ce matin, le Telegraph nous apprend que le président des Spurs, Daniel Levy ne compte pas faciliter le départ de son protégé malgré tout.

En clair, Levy aimerait, dans l’idéal, que Dele Alli reste à Londres et se batte pour sa place. Une façon de bouger sérieusement un joueur à qui le manque de régularité est très souvent reproché. Mais si un départ devait se produire, hors de question pour Levy d’envisager un transfert (ça tombe bien, aucun club ne veut/peut payer) et seul un prêt sec pourrait être envisagé. Si Paris compte insérer une option d’achat, le boss des Spurs veillera donc à s’y opposer.

Plus d'infos

Articles recommandés

Commentaires