Nouvelles révélations explosives sur le vestiaire de Manchester United

Hier, Manchester United a conclu sa terrible saison par une défaite face à Crystal Palace. Le chantier est immense pour Erik ten Hag qui va récupérer un vestiaire au bord de l'implosion.

Les joueurs de MU à l'échauffement
Les joueurs de MU à l'échauffement ©Maxppp
La suite après cette publicité

«Excitant», voici le mot employé par Erik ten Hag pour évoquer la mission qui l'attend à Manchester United. Pour sa première interview en tant qu'entraîneur des Red Devils, le Néerlandais, interrogé par le site officiel du club, s'est montré très motivé. «J'ai vraiment hâte de travailler dans ce club avec une histoire immense. Nous vous voulons le ramener là à où il doit être. En premier lieu, nous voulons rendre les fans fiers. Ensuite, nous vivons une situation difficile actuellement. C'est un gros challenge. Je veux bâtir et construire une équipe où chacun se bat pour l'autre, qui est unie et qui aura des résultats».

Ambitieux, l'ancien coach de l'Ajax arrive toutefois dans un club qui a tout d'un champ de ruines. Sixième de Premier League et absent de la prochaine édition de la Ligue des Champions, Manchester United a vécu une saison désastreuse sur le terrain mais également en coulisses. Ce n'est pas un secret, l'ambiance au sein du club et du vestiaire mancunien a été très mauvaise. Ce lundi, le Manchester Evening News fait de sacrées révélations sur le sujet. Tout a commencé assez tôt. Dès la nomination de Ralf Rangnick le 29 novembre dernier, les langues se sont déliées.

Le choix Rangnick n'a pas été compris

Plusieurs proches du club n'ont pas compris pourquoi un entraîneur intérimaire avait été nommé, avouant même que la saison était d'ores et déjà finie dès début décembre. Le MEN explique que depuis le départ de José Mourinho, MU n'a jamais eu un manager avec une autorité suffisante. Ole Gunnar Solskjaer se sentait comme un "professeur suppléant", ce qu'est au final Rangnick, venu en mission que pour quelques mois. Le technicien autrichien n'a jamais vraiment fait l'unanimité au sein du vestiaire des Red Devils, déjà dans un sale état après le passage d'OGS selon le média anglais.

En effet, le Manchester Evening News raconte qu'un joueur, qui n'avait pas apprécié les critiques de Solskjaer en octobre, avait déclaré que le coach était "fini". Un mois plus tard, OGS était limogé. Autre anecdote intéressante, le média anglais explique que vers la fin de son mandat, le coach norvégien avait réuni ses joueurs et leur avait demandé s'ils lui faisaient toujours confiance. Tous avaient évité les contacts avec l'entraîneur, sur un siège éjectable. L'héritage laissé par Solskjaer était donc un vestiaire sous tension. Et ça s'est amplifié sous les ordres de Ralf Rangnick.

Les joueurs étaient contre le coach

Ce dernier «s'est mis à dos la majorité des joueurs, qui ont essayé de rejeter la faute sur lui», selon le MEN. Les Mancuniens n'ont pas apprécié ses sorties médiatiques, notamment lorsqu'il a dit que l'équipe avait besoin d'une "chirurgie à cœur ouvert". Ses méthodes et ses choix ont aussi fait jaser. Un joueur a déclaré que ses décisions étaient "mauvaises". Un autre s'est plaint qu'il «lui avait parlé comme un enfant» et ne s'était pas soucié de ses conseils. Un jeune joueur a été surnommé "l'animal de compagnie du professeur (de Rangnick)" par un ancien élément du vestiaire, en concurrence avec lui pour le poste. Certains, eux, ont trouvé le temps de jeu d'Anthony Elanga important.

Cette tension a accompagné Manchester United toute la saison et a été perceptible sur le terrain. Le Manchester Evening News indique que les combats internes sont devenus publics lorsqu'un joueur a marqué et a à peine célébré. «Un coéquipier enthousiaste l'a encouragé à sourire devant une caméra à proximité, ce qui n'a fait qu'exaspérer le joueur, irrité par l'obséquiosité apparente de son coéquipier». Parmi les joueurs à prendre cher, on retrouve Harry Maguire. Les fans et les joueurs ont perdu confiance en lui.

Maguire taillé, CR7 félicité

Le MEN va un peu plus loin : «il est devenu une cible si facile qu'un coéquipier a divulgué de manière flagrante une histoire. Eric Bailly énonçait les privilèges de Maguire et se demandait comment il pouvait continuer à démarrer tout en sous-performant. Un autre joueur a affirmé que Maguire n'était "pas assez bon". Plusieurs coéquipiers conviennent que l'attitude de Bruno Fernandes est aussi "un problème"». Concernant Maguire, il n'a pas été convié en février dernier à une réunion avec les cadres de l'équipe par Rangnick alors qu'il est capitaine. Ce qui avait provoqué des tensions. Paul Pogba avait d'ailleurs profité de cette réunion pour présenter ses excuses au coach, ne souhaitant pas saper son autorité.

Dans tout ce marasme, Cristiano Ronaldo s'en sort plutôt bien. Le Portugais, qui a mis son véto à la venue d'Antonio Conte, a été l'un des plus impliqués cette saison. Il a été touché lors des défaites, bien plus que d'autres. C'est lui qui a tenu le vestiaire lors des dernières semaines du mandat d'OGS. Les jeunes joueurs ont apprécié sa présence. D'autres, dont Maguire, ont été intimidés par lui ce qui aurait expliqué leurs mauvaises prestations. Un peu trop facile. Quoi qu'il en soit, Erik ten Hag va avoir du pain sur la planche. Car c'est une équipe divisée qu'il va récupérer.

Un vestiaire toxique

«L'équipe United est un mélange toxique de médisance et de méchanceté. Un joueur a qualifié l'ambiance de "toxique" et Jesse Lingard n'a pas été choqué par ça. Paul Scholes a publié une description du vestiaire et l'a qualifié de "désastre" après la défaite d'Arsenal. Une fois certains contrats expirés, le nid sera plus clairsemé mais certaines vipères ramperont encore. Plusieurs joueurs encore sous contrat veulent partir car ils ont le sentiment d'avoir été lâché par l'ancien manager et cela a creusé un fossé entre eux et le club». En plus d'être un entraîneur, Ten Hag va devoir jouer les pompiers de services pour éteindre l'incendie au sein de MU.

Plus d'infos

Commentaires